Au moins 35 morts dans l'attaque sur la gare de Kramatorsk

Des milliers de personnes transitent par cette gare dans la région de Donetsk pour fuir la guerre (archives). ©KEYSTONE/AP/VADIM GHIRDA
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Au moins 35 personnes ont été tuées et 100 blessées vendredi après que deux roquettes se sont abattues sur la gare de Kramatorsk, dans l'Est de l'Ukraine. Des milliers de personnes sont évacuées via ce lieu depuis plusieurs jours.

Un volontaire humanitaire qui participe à l'évacuation des corps a affirmé à l'AFP qu'au moins 35 personnes étaient mortes.

Un journaliste de l'AFP a vu les corps, dans des sacs mortuaires et sous des bâches, d'au moins 20 personnes. Présent sur place plus tôt, il avait constaté que des centaines de personnes espéraient encore y trouver un train pour quitter la ville, sous menace d'une offensive russe majeure.

Le patron de la compagnie ferroviaire ukrainienne Ukrzaliznytsia, Oleksandre Kamychine, a lui évoqué 30 morts et plus de 100 blessés, dénonçant sur sa chaîne Telegram une "frappe délibérée". Quatre voiture étaient brûlées devant la gare.

"Pour nos enfants"

L'intérieur et l'entrée de la gare étaient eux couverts de sang, de longues traces s'étendant par endroits sur le trottoir et des rangées de bancs étant carbonisées.

Sur le parvis devant la gare, les restes d'un missile était toujours visible, sur lequel on pouvait lire en russe "Pour nos enfants". Des bagages abandonnés et d'innombrables débris et éclats de verre brisés jonchaient aussi le parvis et les environs de la gare.

Les corps, déposés devant des petites boutiques attenantes à la gare, ont ensuite été évacués dans des camions de l'armée, selon le correspondant de l'AFP. "Deux roquettes sont tombées sur la gare de Kramatorsk", avait dans un premier temps annoncé la compagnie ferroviaire ukrainienne.

ATS
Les articles les plus lus