Au Brésil, pour être président, il faut traîner des casseroles

Le Brésil affrontera la Suisse à la Coupe du Monde 2022 ©Pexels
Expatrié
L'équipe d'animation
de Rhône FM

C'est bientôt la saison des pluies au Brésil. Didier Mittaz, expatrié valaisan sur place, s'apprête à passer ses vacances en Valais après 4 ans d'absence pour profiter du soleil du Vieux Pays. Il nous parle de l'actualité brésilienne dans "A vous les studios".

La saison des pluies s'étend approximativement du mois de juin au mois de juillet au Brésil. L'occasion idéale pour revenir passer des vacances au bercail pour l'expatrié valaisan Didier Mittaz, qui vit à Porto de Pedras depuis 2013. Il ouvrira à nouveau son hôtel le 15 août, après avoir profité du soleil valaisan.

Lula annonce sa candidature à la présidentielle

L’icône de la gauche brésilienne a annoncé officiellement sa candidature à l’élection qui aura lieu les 2 et 30 octobre et dont le second tour l’opposera au président sortant Jair Bolsonaro. Selon Didier Mittaz, la lutte sera très serrée entre ces deux candidats qui ont chacun de nombreux partisans.

Pour être président au Brésil, il ne faut surtout pas être honnête

Fabrice ironise en disant qu'il y en a un qui sort de prison pour devenir président et que l'autre risque d'y finir si il perd son mandat de président... C'est la tradition au Brésil, rigole Didier Mittaz qui nous explique que tous les politiciens traînent des casseroles derrière eux. De son côté, l'expatrié valaisan préfère rester très loin de cet univers sulfureux. Il a d'ailleurs refusé d'obtenir le passeport brésilien pour ne pas avoir à voter sur place, car le vote est obligatoire pour les Brésiliens.

Coupe du monde 2022

L'autre actualité qui fait vibrer le pays, c'est évidement la coupe du monde qui verra le Brésil et la Suisse s'affronter. Et depuis que Didier est installé au Brésil, soit depuis les 10 dernières années, il a toujours vu la Suisse battre le Brésil au foot. Donc il se réjouit de ce nouveau match. Il explique aussi que c'est devenu un prétexte de chicanes amicales avec ses voisins, même si, sur place, tout le monde est déjà convaincu que le Brésil remportera le titre de champion du monde. Car évidemment, le foot au Brésil c'est une institution. Le ballon rond coule dans les veines des habitants, c'est une vraie religion.

Retrouvez l'entretien audio dans le lien ci-dessous:

Audios liés:

A vous les Studios au Brésil
Thèmes liés à l'article
BrésilExpatriéDidier Mittaz
Les articles les plus lus