Après Hollywood boulevard, Sion boulevard? Des studios de cinéma s'implantent en Valais

Les studios sédunois pourront accueillir des tournages de fiction, comme ceux du réalisateur valaisan Claude Barras ©Keystone-ATS
Cinéma
Oriane Binggeli
Journaliste RP

Le monde du cinéma professionnel prend de l’ampleur en Valais. Des studios de tournage sont en passe d’être construits à Sion. Un projet unique dans le canton, voire en Suisse.

Quand la capitale valaisanne prend des airs hollywoodiens. Le cinéma professionnel se développe en Valais. Faitière des pros de l’audiovisuels, Valais Films, annonce l’implantation de studio de tournage sur le territoire sédunois. Un projet qui vient de recevoir un coup de pouce financier de 300'000 francs de la part du canton, ainsi que le soutien de la Ville de Sion.

Imaginez : des halles toutes équipées pour la création audiovisuelle, capable d’attirer des tournages de fiction, courts et longs métrages, des productions de pub, mais aussi des équipes de télévision, des troupes de théâtre, et pourquoi pas des groupes de musique.

Une denrée rare sur le territoire helvétique

Un concept tout à fait unique dans le canton, voire en Suisse. "Un studio cinéma, c'est beaucoup de technique et d'investissements, pour une industrie suisse qui n'est pas encore suffisamment développée pour se le permettre, analyse le président de Valais Films Tristan Albrecht. Alors ici, n’allez pas imaginer les studios de Paramount américains, tout est fait à notre échelle, à taille humaine. Nous nous développerons ensuite petit à petit."

D'où l'intérêt de proposer des espaces polyvalents, adaptés à tous les arts audiovisuels. "Il faudra faire vivre cet espace un maximum", insiste Tristan Albrecht.

Développer une industrie du cinéma en Valais

Parallèlement à cette future infrastructure, le programme Film Location Valais se poursuit. Et là, presque 2 millions y seront investis ces trois prochaines années par le canton, pris sur le Fonds culture et tourisme.

Pour rappel, le projet a pour but d’attirer des tournages internationaux dans nos Alpes, développer une industrie du cinéma sur le territoire et, par effet domino, booster le tourisme, l'économe, et éviter aux cinéastes valaisans de s’expatrier pour travailler. Dans ce projet, Tristan Albrecht porte également la casquette de Film Commissionner, en plus de son rôle de président de Valais Films. En clair, c'est à lui de faire jouer son réseau, et courtiser les productions étrangères. "Il faut pouvoir offrir la possibilité aux cinéastes valaisans de rester à domicile s'ils le souhaitent. Actuellement, beaucoup sont à l'étranger parce qu'il n'y a tout simplement pas assez de perspectives de carrière ici."

Valais Films, qui fête cette année ses 15 ans d'existence, compte aujourd'hui 85 membres actifs. 

OB

Podcasts liés:

Cinéma: des studios de tournage sont en passe d'être construits à Sion
Thèmes liés à l'article
CinémacultureValais Films
Les articles les plus lus