Année 2021 chahutée pour le FVS Group où presque seule la Foire du Valais a résisté

Foire du Valais 2021 © PhotoVal
Evènementiel
Didier Morard
Journaliste

Le Conseil fédéral a levé ce mercredi les dernières mesures anti-covid encore en place en Suisse. Ces restrictions auront mené la vie dure aux organisateurs d'évènements. Parmi eux : le FVS Group.

La société martigneraine – qui tenait son assemblée générale mercredi soir – a vécu une année 2021 compliquée. " En début d'année, on avait tout simplement l'interdiction d'organiser des évènements ou de recevoir des évènements au CERM. Donc une activité à l'arrêt complet. Tous ceux qui travaillent dans l'évènementiel le savent : on a travaillé dans le vide", rappelle Samuel Bonvin, directeur du FVS Group. En 2021, la firme du Coude du Rhône a pu organiser deux évènements : la braderie de printemps et la 61e Foire du Valais. " Au mois de juin, le Conseil fédéral a levé certaines restrictions mais a amené aussi d'autres règles, notamment le certificat Covid avec la règle des 3G. Il a fallu mettre un dispositif énorme en place", explique Samuel Bonvin.

L'organisation de la Foire du Valais

Le FVS Group a mis sur pied un grand centre de tests gratuits pour les visiteurs et pour les exposants. Ce dispositif sanitaire a coûté 250'000 francs supplémentaires à la Foire du Valais, qui a accueilli finalement 177'000 visiteurs. Un chiffre bien loin du record de 2019 avec 233'000 participants.

" Le risque de disparaître a été évoqué. Nos réserves n'étaient pas inépuisables."Samuel Bonvin, directeur du FVS Group

Malgré la participation en berne de la Foire du Valais, le FVS Group a pu boucler son exercice 2021 dans les chiffres noirs (bénéfice de 18'000 francs). Et ce en grande partie grâce aux aides étatiques. La commune de Martigny a versé 500'000 francs de soutien au FVS Group. La firme du Coude du Rhône a également pu bénéficier de 203'000 francs de cas de rigueur de la part de l'Etat du Valais. " Le risque de disparaître a été évoqué. Nos réserves n'étaient pas inépuisables.", admet Samuel Bonvin.

2022 : une année de transition

L'euphorie de la Foire du Valais a rapidement laissé sa place à la morosité et au retour en force de la pandémie de coronavirus et de ses nouveaux variants. " Omicron qui débarque. Début d'année 2022 très difficile avec le report d'Agrovina sur avril [du 5 au 7 avril 2022] et puis l'annulation de Your Challenge pour 2023. Deux grosses manifestations qui ont lieu chaque deux ans et qui sont essentielles pour la survie du groupe", explique Samuel Bonvin.

"Je n'ai vraiment pas envie aujourd'hui de faire un plan B."Samuel Bonvin, directeur du FVS Group

Avec la levée ces jours des dernières mesures anti-covid, un vent d'optimisme souffle sur le FVS Group. " On est très très positif. La Foire du Valais 2022 s'annonce magnifique avec un vrai engouement. On va faire un programme surprenant. On va changer certaines choses aussi. On est sur cette dynamique-là. Je n'ai vraiment pas envie aujourd'hui de faire un plan B. On en a fait trop souvent. Je crois que le Covid nous a laissé des traces mais il est derrière nous", se réjouit le patron du FVS Group. Parmi les nouveautés pour les évènements du groupe : la modernisation de la marque, la digitalisation et la durabilité. " On a une responsabilité en tant qu'organisateur de réduire notre impact sur l'environnement. On est en train d'élaborer un plan d'action pour l'édition 2022 de la Foire du Valais", conclut Samuel Bonvin.

Une Foire du Valais avec plus de durabilité

La prochaine édition de la Foire du Valais se déroulera du 30 septembre au 9 octobre 2022.

DM