Air-Glaciers et Air Zermatt continueront seules à assurer le sauvetage héliporté en Valais

Fabrice Germanier
Directeur de la rédaction

Air-Glaciers et Air Zermatt conservent la mainmise sur les secours héliportés valaisans. C'est donc le statu quo. Mais un recours reste possible.

Air-Glaciers et Air Zermatt continueront comme jusqu'ici d'assurer le sauvetage héliporté en Valais. C'est ce qu'a annoncé ce mardi l'OCVS, l'Organisation Cantonale Valaisanne des Secours, qui a procédé à l'examen des candidatures. Air-Glaciers couvrira le Valais romand et Air Zermatt, le Haut-Valais. La décision a été prise à l'unanimité du Conseil d'administration restreint.

Le dossier de la Rega, qui proposait de stationner un seul appareil à Sion, n'a pas été retenu. Cela aurait impliqué qu'Air-Glaciers complète le dispositif dans le Valais romand pour couvrir les besoins définis. Or, du point de vue de l'OCVS, l'ajout d'une troisième compagnie de sauvetage "n'apporte aucune plus-value pour les patients" et complexifierait la planification, l'organisation et la gestion des ressources "au détriment du niveau de compétence et d'expérience des intervenants".

Quant à la candidature commune Rega – Héli-Alpes, elle a d'emblée été écartée, ne répondant pas à tous les critères du cahier des charges, a expliqué le vice-président de l'OCVS, Pierre Turini.

La partie n'est peut-être pas terminée

Contacté, le patron d'Héli-Alpes, Francis Sermier, nous a indiqué que ni lui, ni la Rega ne feraient de déclaration à chaud. Une déclaration officielle sera transmise à tous les intéressés une fois le rapport officiel de l'OCVS analysé.

Si recours il devait y avoir, c'est le Conseil d'Etat qui serait saisi. Dans le cas contraire, cette nouvelle planification des secours héliportés en Valais entrera en vigueur au 1er mai 2023 pour une période de "cinq à dix ans", a précisé Pierre Turini, c'est-à-dire jusqu'à la prochaine réévaluation des besoins.    

 


Le dispositif cantonal de sauvetage héliporté était déjà jusqu'ici du ressort des deux compagnies valaisannes. Mais en septembre 2020, le Tribunal fédéral a admis un recours de la société Héli-Alpes et a enjoint le canton d'organiser un appel d'offres pour attribuer les autorisations d'effectuer des vols de sauvetage.
Un appel d'offres qui a été lancé début 2022 par l'OCVS. Celle-ci a adressé un courrier à toutes les compagnies qu'elle a pu recenser en Suisse. Outre Air-Glaciers et Air Zermatt, la Garde aérienne suisse de sauvetage Rega a également déposé un dossier de candidature en collaboration avec Héli-Alpes SA.

ATS
FG/ATS
Thèmes liés à l'article
Catégories