Accusé de "tentative de contrainte", le syndicaliste Blaise Carron acquitté

Image d'illustration ©Unia
Justice
Thomas Schurch
Journaliste RP

Le syndicaliste et député socialiste Blaise Carron a été acquitté par le Tribunal de Martigny dans l'affaire qui l'opposait à l'entreprise Adatis. Il exprime sa satisfaction et son soulagement.

Il était accusé de "tentative de contrainte". La justice a tranché, Blaise Carron est acquitté par la justice valaisanne. Lundi dernier, 28 mars 2022, le syndicaliste de chez Unia comparaissait devant le Tribunal de Martigny.

Rappel des faits

En avril 2019, le délégué d'Unia et député socialiste Blaise Carron mène une action afin de dénoncer les conditions salariales pratiquées au sein de l'entreprise Adatis. Adatis, spécialisée dans la production de pièces détachées pour l'industrie automobile. Il alerte la presse et le principal client de l'entreprise. Une plainte est déposée contre lui.

Blaise Carron était donc poursuivi pour "tentative de contrainte", selon le terme juridique. Il se confiait lundi à la sortie du tribunal. Il se disait ému d'être sur le banc des accusés, une première en 20 ans de syndicalisme. "Je n'ai fait que suivre la procédure habituelle", déclarait-il sur Rhône FM.

Unia réagissait ce vendredi via un communiqué : "Unia salue la décision du tribunal de district de Martigny de ne pas retenir l’accusation de tentative de contrainte formulée par le ministère public valaisan (...) Ce jugement est positif pour la reconnaissance des droits syndicaux et confirme qu’Unia a pleinement joué son rôle en dénonçant en 2019 les salaires d’un autre âge pratiqués par l’entreprise Adatis à Martigny, appartenant à la multinationale française AdduXi."

Ecoutez la toute première réaction de Blaise Carron ce vendredi :

"Une victoire pour toutes les personnes que l'on défend"
TS
Thèmes liés à l'article
Blaise CarronTribunal de Martigny
Catégories
album_image
En ce moment
EvaKENDJI GIRAC