Accueil des aînés: des familles jouent au Père Noël

Keystone-ATS
Keystone-ATS

Les Tables de Noël de Pro Senectute Vaud, un projet pilote proposant à des volontaires d'accueillir un ou des seniors pendant les Fêtes, se déploient jusqu'au 29 décembre. A Vuarrens, la famille Sciuscio Montagna a reçu jeudi soir le nonagénaire Louis Golay.

"Pour moi, c'est une joie d'accueillir des personnes âgées. Nous n'avons pas de famille proche ici. Mon père vit dans les Pouilles, dans le sud de l'Italie, la famille de mon mari Danilo également", raconte Natascha Sciuscio Montagna à Keystone-ATS.

"C'est aussi l'occasion de faire un peu de bénévolat. Travaillant à plein temps, je n'ai pas la possibilité de m'engager comme volontaire de manière régulière", explique-t-elle jeudi devant une table magnifiquement décorée.

Moment de partage

Louis Golay, un habitant du village, qui avoue "100 ans moins 9", n'a pas boudé son plaisir devant le repas de fête pantagruélique concocté par la famille. Deux couples d'amis retraités, bénévoles chez Pro Senectute, étaient aussi conviés au festin.

"Je sors très peu. Pendant cette période particulière de l'année, on se sent parfois seul, même si je suis très bien entouré", confie le nonagénaire, qui a trois enfants et huit petits-enfants.

Veuf depuis 2014, cet ancien fromager a raconté ses souvenirs devant les enfants du couple captivés. Notamment son enfance pendant la guerre à la Vallée de Joux, son installation à la laiterie de Penthéréaz, la reprise de l'activité par son fils, mais aussi la maladie d'Alzheimer de sa femme qu'il a accompagnée pendant huit ans à la maison.

Traditions vivantes

"Ces expériences de vie me fascinent", souffle Danilo Montagna. Le père de famille a lui évoqué les coutumes dans les Pouilles, où la période de fête ne se limite pas aux 24 et 25 décembre et "où il est inimaginable de laisser quelqu'un seul à Nouvel An".

Les traditions sont encore très vivantes et les réunions se succèdent pendant plusieurs semaines", a abondé son épouse. "Là-bas, on est tout le temps en train de manger. Et si on ne mange pas, on parle de nourriture", confirme non sans humour Matteo, quinze ans.

Ame du projet

"Tout ce qui compte, nous l'avons ce soir autour de notre table", relève celle qui adore recevoir. "Vous êtes mon cadeau", a-t-elle lancé à ses invités. Et d'espérer que ces Tables de Noël deviennent une tradition annuelle.

Interrogé sur cette soirée, Alex, 11 ans, l'a trouvée "cool. Sauf que... maman nous a réduits à l'esclavage pour l'occasion", note celui qui a obligeamment donné des coups de main avec son frère tout au long de la soirée.

Des liens durables

"Cette simple action permet des échanges magnifiques. Faisant boule de neige, elle permet de créer des liens qui perdurent au-delà de la fête", constate Natascha Sciuscio Montagna.

Animatrice chez Pro Senectute à Renens, elle est à l'origine de ce projet pilote. "L'idée d'accueillir des aînés de manière ponctuelle pendant les fêtes m'a été soufflée par un couple qui souhaitait le faire. Elle a cheminé dans mon esprit, puis je l'ai proposée à l'association", explique la quadragénaire.

Projet étendu

Lancées il y a trois ans dans le Gros-de-Vaud, les Tables de Noël ont été étendues en 2021 à tout le canton au vu de l'énorme succès rencontré. Cette année, elles se déroulent du 19 au 29 décembre, dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Près de 40 seniors se sont inscrits pour un repas chez des volontaires de leur région alors que quelque 70 organisateurs se sont proposés, a relevé Mehregan Joseph, coordonnatrice de l'événement.

Convivialité tout au long de l'année

Le projet s'inscrit dans un concept plus large, celui des Tables conviviales de Pro Senectute Vaud. Elles réunissent tout au long de l'année des bénévoles et des seniors qui partagent un bon repas, selon différentes formules.

Notamment accueil chez soi une fois par mois avec la Table d'hôtes ou encore au restaurant avec la Table au bistrot. Louis Golay, un habitué de cette dernière, ne manquera d'ailleurs pas d'y retourner en 2022, "si je suis encore là", s'exclame-t-il.

ATS
Les articles les plus lus
A la Une