Accompagner une intervention du 144 via l’image du smartphone du patient : le nouvel outil de l’OCVS

Avec une image qui donne beaucoup plus de détails de la situation, la prise en charge est plus optimale ©ocvs
144
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

Un logiciel qui permet aux "régulateurs d’urgence" du 144 d’accéder à la caméra du smartphone de l’appelant : le nouvel outil de l’Organisation cantonale valaisanne des secours. Tout bonus pour évaluer, accompagner, rassurer et sauver des vies.

"Parce qu’une image vaut mieux que mille mots", les secours valaisans misent désormais sur un dispositif permettant d’accéder à la caméra d’un smartphone.
Le logiciel baptisé "Instant view" permet d’évaluer en temps réel une situation d’urgence beaucoup plus précisément que lorsqu’elle est expliquée par des mots et par téléphone par un appelant en situation de stress, relève Alexandre Briguet, chef du service opérationnel de l’OCVS, responsable de la centrale d’engagement du 144.

"Instant View", un vrai programme pratique, explique Alexandre Briguet


Le logiciel ne nécessite aucun téléchargement préalable. Lorsque le régulateur estime avoir besoin d'un visuel, il envoie à son interlocuteur un sms contenant un lien. Il suffit de l'activer et d'accepter de partager la caméra du smartphone et sa localisation.

L’image permet ainsi d’accompagner, de conseiller et de corriger, si nécessaire, le geste du premier intervenant, souvent un témoin ou un proche, émotionnellement concerné, se réjouit Catherine Baumgartner, régulatrice d’urgences sanitaires.

Des avantages, tant pour le régulateur que pour le patient, souligne Catherine Baumgartner

Une expérience qui montre déjà les plus-values

"L’OCVS est particulièrement innovante… Avec ce nouveau logiciel qui est développé, nous serons l’un des seuls cantons à aller aussi vite et c’est bien pour le patient", s’enthousiasme Mathias Reynard, conseiller d’Etat en charge de la santé.

Un modèle pratique innovant qui renforce la priorité pour sauver des vies, souligne Mathias Reynard

Depuis le 1er novembre 2021, "Instant view" a fait l’objet d’une phase exploratoire durant six mois et dans 400 interventions. Son utilisation passe obligatoirement par l’accord de l’appelant qui, via un sms, va pouvoir ouvrir un lien donnant accès à la caméra de son smartphone, précise Jean-Marc Bellagamba, directeur de l’OCVS. Concernant la protection des données, les images en live-streaming sont cryptées et ne sont pas consignées. Seule une capture d’écran, toujours avec l’accord de l’appelant, peut être enregistrée.

Un outil qui améliore la prise en charge à distance, relève Jean-Marc Bellagamba

Sur la base des plus-values constatées durant cette phase pilote, le logiciel va être pérennisé à la centrale d’engagement du 144,. Progressivement, il sera étendu à d’autres partenaires du secours préhospitalier dont le SMUR, le service mobile d’urgences et de réanimation.

 

Avec un visuel, de nombreux détails apparaissent pour une prise en charge optimale

CH
Thèmes liés à l'article
OCVSLogicielSauvetageUrgencesSecours
Catégories