3e correction du Rhône à Sierre-Grône : 41 millions demandés au Grand Conseil

Sur une forte crue, le tronçon entre Sierre et St-Léonard pourrait déborder sur 670 hectares ©rfm
Rhône 3
Christian Hermann
Rédacteur en chef adjoint

41.25 millions de francs. C’est le montant du crédit d’engagement que le Conseil d’Etat va soumettre au Grand Conseil pour financer la "Mesure prioritaire" Sierre-Grône de la 3ème correction du Rhône.

Sur le vaste chantier de la 3ème correction du Rhône, la Mesure prioritaire (MP) entre St-Léonard et Sierre s’étend sur huit kilomètres. Elle a pour but de sécuriser 670 hectares, dont 200 hectares environ en zone de danger élevé. A terme, les travaux permettront d’éviter, en cas de crue centennale, des dégâts potentiels estimés à 590 millions de francs.
Le gouvernement va soumettre un crédit d’engagement de 41,25 millions de francs au parlement pour financer la première étape des travaux pour cette mesure.
Ce crédit correspond au quart du coût total de la Mesure prioritaire (165 millions de francs). La part nette du canton s’élèvera à 13,3 millions de francs. L’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral des routes (OFROU) contribueront à hauteur de 27,1 millions de francs et les communes pour 825’000 francs.

Le canton du Valais a développé en collaboration avec le canton de Vaud un plan d’aménagement du Rhône (PA-R3) assurant la sécurité durable des personnes et des biens de Gletsch au Léman. Ce plan a été validé par les gouvernements vaudois et valaisan en 2016 et par la Confédération qui a octroyé en 2019 un crédit de 1,022 milliard de francs pour la suite des travaux. Ce crédit fédéral définit les règles et principes pour la réalisation des travaux, induisant ainsi une mise à jour des crédits octroyés jusqu’ici au niveau cantonal.

Depuis les Iles Falcon, le Rhône peut vite devenir impressionnant

A sa session de mars, le Grand Conseil doit déjà se prononcer sur un crédit d'engagement de 56 millions (dont la part nette du canton s’élève à environ 18 millions de francs). Celui-ci vise à financer la première phase de sécurisation du coude de Martigny.

 En novembre 2021, le parlement cantonal avait accepté deux autres crédits d'engagement pour des travaux de sécurisation dans les régions de Sion et du Chablais. Là aussi, une participation fédérale importante est attendue. Pour les travaux réalisés dans le Chablais, le canton de Vaud paiera également sa part.

 Le Valais a développé en collaboration avec le canton de Vaud un plan d’aménagement du Rhône (PA-R3) assurant la sécurité durable des personnes et des biens le long du fleuve, rappelle l'Etat du Valais. Ce plan a été validé par les gouvernements des deux cantons en 2016 et par la Confédération.

 La 3e correction du Rhône est le plus grand projet de protection contre les crues en Suisse. Le chantier s'étend sur 162 kilomètres de Gletsch au Léman. Le coût total est estimé à 3,6 milliards de francs étalés sur 30 ans et assumés aux trois quarts environ par la Confédération. En 2019, celle-ci a octroyé un crédit de 1,022 milliard de francs pour la suite des travaux.

CH/c/ats
Thèmes liés à l'article
Rhône 3District de SierreSt-Léonard
Catégories
Les articles les plus lus