160 voitures ont pu sortir de Marioupol par un couloir humanitaire

Plus de 2000 civils ont déjà perdu la vie dans les vombats à Marioupol. ©KEYSTONE/AP/Evgeniy Maloletka
Ukraine
Keystone-ATS
Keystone-ATS

Quelque 160 voitures ont pu sortir lundi via un couloir humanitaire de la ville ukrainienne de Marioupol, assiégée par les forces russes et séparatistes prorusses, a indiqué la municipalité. Dans l'autre sens, un convoi humanitaire a en revanche dû rebrousser chemin.

La colonne de véhicules a pu emprunter vers 13h00 locales (12h00 suisse) la route reliant ce port stratégique de la mer d'Azov vers la ville ukrainienne de Zaporojie, selon le compte Telegram du conseil municipal de Marioupol, qui ne précise pas combien de personnes ont pu fuir la cité où les conditions sont catastrophiques après des jours de bombardements et de siège.

"A l'heure actuelle, le cessez-le-feu est observé sur le couloir humanitaire", selon la même source.

Dimanche, la mairie de Marioupol a fait état de 2187 habitants tués dans les attaques russes depuis l'invasion le 24 février.

Plusieurs tentatives d'acheminer de l'aide humanitaire vers la ville du sud-est de l'Ukraine ont échoué ces derniers jours.

Demi-tour

Un convoi accompagné par des prêtres orthodoxes avec 100 tonnes d'eau, de nourriture et de médicaments a dû faire demi-tour dimanche à cause de tirs russes incessants. Une nouvelle tentative était prévue lundi.

Le Comité international de la Croix-Rouge a mis en garde dimanche contre "un scénario du pire" dans Marioupol si les belligérants "n'arrivent pas d'urgence à un accord humanitaire".

"Le temps est compté pour les centaines de milliers de personnes piégées dans les combats. L'histoire jugera avec horreur ce qui est en train de se passer à Marioupol si aucun accord n'est trouvé le plus vite possible entre les parties", avait déclaré le CICR dans un communiqué.

ATS
Les articles les plus lus