Retour

Liban : Véritable casse-tête supplémentaire, la scolarisation des enfants de réfugiés syriens passe par des ONG, locales et suisses - Episode 5

Cours de dessin, Ecole Omar Fakhoury, Beyrouth
Cours de dessin, Ecole Omar Fakhoury, Beyrouth
Ecole Omar Fakhoury, Beyrouth
Ecole Omar Fakhoury, Beyrouth
Ecole Omar Fakhoury, Beyrouth
Ecole Omar Fakhoury, Beyrouth

Dans son périple au Liban pour découvrir les conditions de vie des réfugiés syriens, Jérôme Favre est allé à la rencontre des familles et de leurs enfants.
Parmi les difficultés rencontrées, l'accès ou le retour à l'école est une préoccupation pour la majorité de ces déplacés.
Si de nombreux enfants qui se sont installés au Liban depuis 2011 ont pu être scolarisés, certains doivent rattraper leur retard, souvent dû à une absence temporaire des classes ou au manque de connaissances.
Les petits Syriens n’apprennent par exemple pas l’anglais dans leur pays alors que cette discipline est enseignée au Liban et que plusieurs cours sont donnés dans cette langue.
Caritas Suisse investit plus de trois millions et demi de francs dans ces projets, sur trois ans. Ils doivent profiter à un peu plus de 9 mille élèves défavorisés, syriens ou libanais.
Parmi les projets soutenus, celui qui est porté par "Ana Aqra". L'organisation met sur pieds des séances d’appui, également ouvertes aux Libanais qui en ont besoin, comme à l’école Omar Fakhoury, à Beyrouth…

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23