Retour

08.11.2017 - 07:51

Vigne ou cannabis ? Cet encaveur a choisi, il se reconvertit chanvrier

C’est une annonce insolite, que l’on trouve en toute légalité sur Annibis depuis le 2 novembre : "Atelier à louer pour culture de Chanvre légale CBD dans la région de Martigny, 5000 francs par mois, sans les charges."

Une annonce claire : "Pour produire plus de 10 kg par mois de chanvre, local entièrement équipé, avec ballaste et ordinateur central, ventilation 5000 m3/h, filtre à charbon."
 

Les ventes de cannabis CBD explosent en Suisse depuis quelques mois. Avec moins de 1% de THC, la substance psychotrope, ce chanvre est totalement légal. Un commerce rentable donc pour les exploitants, mais pour les caisses de l’Etat également. Car les produits à base de cannabis sont soumis désormais à l’impôt, à hauteur de 25 % du prix de vente au détail.
 

Nous avons rencontré John, l’auteur de l’annonce. Ancien encaveur valaisan, la trentaine, il s’est lancé dans le business. Selon lui, c’est sûr, pour les cultivateurs valaisans, le chanvre, c’est l’avenir. On l’écoute.
 

Mais reste une question : lorsqu'on se lance dans la culture de cannabis, doit-on s'annoncer auprès de la police cantonale ? La réponse de Stéphane Vouardoux, porte-parole.


Thomas Schürch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23