Retour

02.09.2014 - 11:36

Une kermesse pour déstigmatiser le trouble psy, dimanche à la Tzoumaz

La fondation valaisanne Domus sur les deux sites d'Ardon et la Tzoumaz
La fondation valaisanne Domus sur les deux sites d'Ardon et la Tzoumaz - ©Domus

Le rendez-vous est rentré dans les moeurs pour "déstigmatiser le trouble psychique" : la Fondation Domus s'ouvre au public, dimanche, à la Tzoumaz, à l'occasion de sa traditionnelle kermesse. L'occasion pour l'institution valaisanne de réhabilitation psychosociale de faire tomber, par la rencontre, les caricatures qui affublent les personnes souffrant de troubles psychiques.
"Pour certains de nos résidents, souvent on remarque qu'il est difficile de distinguer une personne prise en charge par la Fondation Domus d'un collaborateur ou d'une visite" relève Philippe Besse, directeur de l'institution qui occupe 102 personnes pour quelque 55 "équivalents-plein-temps" (EPT).
Partagée sur ses deux foyers d'Ardon et de la Tzoumaz, à l'entrée de la station, "Domus" offre 56 places en foyer pour des personnes souffrant de troubles psychiques chroniques, 40 places en ateliers en centre de jour complétées par le suivi socio-éducatif de 40 personnes à domicile. Au bénéfice d'un mandat de prestation du canton, la Fondation tourne sur un budget de 10 millions de francs. Un budget qui reste toutefois incertain pour 2015 : comme pour une grosse majorité des institutions valaisannes, "il ne sera validé qu'après la session parlementaire de novembre, voire, celle de décembre et nous attendons avec impatience et un peu de fébrilité ce résultat" reconnaît Philippe Besse (interview ci-dessous).
Pour l'heure, la Fondation Domus se concentre sur son rendez-vous public de dimanche à la Tzoumaz avec le début des festivités prévu dès 9h30 sur place (le programme complet est à découvrir sur le site de la fondation).


Christian Hermann

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23