Retour

08.03.2019 - 10:45

Une action pour la Journée de la femme interrompue par la police à Sion

Une action symbolique pour la journée internationale des droits des femmes interrompue par la police à Sion.
Le collectif Femmes Valais voulait appeler la population à repenser la place des femmes dans l’espace public. Pour ce faire, il a remplacé vendredi à l'aube une partie des noms de rues avec des noms féminins. Parmi eux : Gabrielle Nanchen, la première Valaisanne élue sous la coupole fédérale, la conseillère fédérale Viola Ahmerdt, l’écrivaine Corinna Bille ou la sportive Fanny Clavien.
Mais cette action a tourné court. « La police est arrivée rapidement. Ils nous ont suivi pour retirer les panneaux. Il y a des panneaux qui ont été déchiré. Ils ont pris l’identité de plusieurs personnes et ils ont voulu vérifier les photos que nous avions prises pendant la pose des panneaux », explique Manon, qui s’exprime au nom du Collectif Femmes Valais. Un collectif qui n’avait pas obtenu les autorisations nécessaires pour ces panneaux, qu’il voulait éphémères.
Le collectif déplore cette intervention qu’il qualifie d'excessive et de « passablement violente ». Pour Manon, cela met en évidence la question de la visibilité des femmes dans l’espace public. « Il y a cette action a été faite dans l’espace public et malheureusement, elle est de nouveau invisibilisée », souligne-t-elle.
A noter qu’une action similaire a été organisée dans plusieurs communes du Chablais valaisan. Les panneaux n’ont en revanche pas été retirés par la police dans ces endroits.


SR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23