Retour

26.06.2020 - 18:48

Un Valaisan, ancien de chez Nestlé, condamné à 18 mois ferme

Un Valaisan de 38 ans, ancien comptable chez Nestlé, a été condamné vendredi à Vevey (VD) à 18 mois de prison ferme. Il était jugé pour avoir détourné 1,76 million de francs à la multinationale veveysanne entre 2011 et 2015 à son profit et celui de cinq complices dont sa compagne de l’époque.

 

Ce comptable originaire de Monthey, ancien vice-mister suisse et désormais installé au Mexique, a écopé de 36 mois de prison assortis d’un sursis partiel de 5 ans. La peine ferme à exécuter étant de 18 mois. C’est la sentence exacte requise jeudi par le procureur Anton Rüsch. L'ex-roi de beauté a été jugé coupable d’escroquerie par métier, de faux dans les titres et de blanchiment d’argent. "Il a agi par pur appât du gain, goût du luxe et par moment par peur d’être quitté par sa compagne, et ce avec ingéniosité et absence de scrupule", a souligné la présidente. Le Chablaisien est apparu impassible à l’énoncé du verdict. Son avocat Me Ludovic Tirelli fera probablement appel de cette condamnation auprès du Tribunal cantonal, mais il se laisse le temps d’y réfléchir avec son client. Son ex-compagne et complice, une Française de 39 ans, écope de son côté de 30 mois de prison dont 15 mois ferme avec sursis de 4 ans pour complicité d’escroquerie, de recel et de blanchiment. Le procureur avait requis à son encontre la même peine que contre son ex-compagnon.

 

Il fond en larmes

 

A l’énoncé de la peine, la prévenue a fondu en larmes. Son avocate Me Ménya Arab-Tigrine fera appel de cette sentence. Leurs avocats avaient plaidé quant à eux une peine avec sursis. "Compte tenu de la peine légèrement plus faible que celle requise à l’encontre de la co-accusée, le Ministère se réserve le droit de faire appel", confie Anton Rüsch. Le procureur se félicite toutefois que "le manque de collaboration et les mensonges initiaux de l’accusée aient été sanctionnés par le Tribunal". Les quatre autres complices du prévenu ont été déférés et jugés séparément.

 

Relative clémence

 

Le prévenu a bénéficié d’une relative clémence du procureur au vu de son attitude lors du procès et aussi car il a déjà remboursé quelque 40'000 francs. L’homme reste débiteur du solde de la somme détournée. Il officierait notamment comme mannequin au Mexique où il est marié à une comédienne star, anciennement mannequin elle-même. Pour mémoire, l’homme avait admis les faits eux-mêmes et son mode opératoire. A savoir l’utilisation de cartes de crédit correspondant à d’anciens employés expatriés de Nestlé et le versement de sommes à des profils d’employés fictifs qu’il avait créés dans la base de données ad-hoc dont il était responsable. Le tout étant maquillé par de fausses écritures. Lui et sa compagne avaient mené la grande vie grâce aux sommes détournées, enchaînant les voyages aux quatre coins du monde, les séjours dans les hôtels de luxe et achats onéreux en tout genre.


ATS/TS

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23