Retour

15.12.2017 - 10:16

Têtes nues à l'école: texte irrecevable selon le Grand Conseil

Irrecevable. Les députés ont tranché ce matin. Ils ont estimé que l’initiative populaire « pour des élèves têtes nues dans les écoles publiques valaisannes » était contraire à la Constitution, qui prévoit notamment la protection de la sphère privée et la liberté de conscience et de croyance. Le peuple n’aura donc pas à se prononcer. Pour montrer leur désapprobation, les sept élus UDC du Haut-Valais ont quitté la salle, avant même le vote.

 

De son côté, l’UDC du Valais romand a demandé un vote à bulletins secrets, pour « éviter la pression des groupes sur les élus », a expliqué le député Grégory Logean. Vote à bulletins secrets refusé par le parlement, qui a finalement tranché et jugé l’initiative irrecevable par 93 voix contre 24 et 4 abstentions. Après le vote, les élus de l’UDC du Valais romand ont également quitté la salle. Pour eux, il s’agit d’un déni de démocratie.

 

Mais le parti agrarien, qui a longuement défendu son texte ce matin, n’a pas été seul à voter en faveur de la recevabilité de cette initiative. Le PLR Xavier Mottet et le PDC Christophe Pannatier l’ont également fait et ont appelé leurs collègues à le faire, « car c’est cela la démocratie » « Paralyser la démocratie directe en muselant le peuple, c’est une manœuvre grossière et grave qui relève de la dictature », a plaidé à Christophe Pannatier. Xavier Mottet a estimé pour sa part qu’il fallait débattre sur le terrain de idées et non pas sur le terrain juridique. Mais l’UDC n’a pas dit son dernier mot, le parti ira jusqu’au Tribunal fédéral.


GB

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23