Retour

12.07.2019 - 08:35

Tendance : Morand flaire la bonne affaire et lance son "gin valaisan"

Dans le monde des distributeurs de boissons, on le constate depuis des années : le gin est tendance, sa consommation explose. La Distillerie Morand veut suivre le mouvement et produit désormais un gin 100% valaisan.

 

En matière d'alcool, le gin est la mode, il est tendance et il séduit en Valais. En octobre 2018, Rhône FM vous en parlait : on apprenait alors que le nombre de bouteilles importées avait augmenté de 50% en trois ans, et que certains établissements avaient vu la consommation de gin quadrupler dans le même temps.

 

«On a déjà trop attendu»

Lors de ce reportage, nous avions interrogé Julien Morand, de la distillerie du même nom. La distillerie Morand qui ne produisait plus de gin depuis 2004. Fallait-il investir, se lancer sur le marché ? La réponse de Julien Morand était surprenante. «On a le projet oui, mais à mon avis on a déjà trop attendu (rires). Franchement, ça vaudrait encore la peine de faire quelque chose... Mais il faut faire un gin plutôt typé, quelque chose en rapport avec le Valais.» Est-ce trop tard ? Lui, demandait notre journaliste Oriane Binggeli. «Ce n’est jamais trop tard», avait alors répondu Julien Morand.

 

Avait-il déjà une idée en tête, ce reportage fut-il un élément déclencheur ? La petite histoire ne le dit pas, mais force est de constater qu’il ne se trompait pas Julien Morand. Neuf mois après ça y est, la bouteille est prête, le «gin valaisan» est dans le commerce. Fabrice Haenni, directeur de la distillerie Morand. «On constate cette tendance mondiale, un produit devenu incontournable dans les bars. Mais pour entrer dans le marché, il fallait se démarquer», affirme Fabrice Haenni, qui poursuit : «ce fameux gin a été créé en collaboration avec la start-up ALATA qui est active dans le domaine du vermouth. C’est le fruit du travail de deux entreprises valaisannes. L’une, Morand et ses 130 ans d’histoire... L’autre ALATA, jeune entreprise qui a deux ans d’existance. Ensemble, l’objectif était clair : créer des synergies pour ce type de nouveauté».

 

De la poire, mais pas n’importe laquelle !

Aujourd’hui, 3'000 bouteilles de «gin valaisan» ont été produites, pour «démarrer». 3’000 bouteilles, un chiffre ambitieux, nous dit-on. Les producteurs ne veulent pas s’arrêter là et espèrent en fournir le double d’ici la fin de l’année. Et le produit, me direz-vous, comment est-il ? Ce gin valaisan se veut «une recette originale de 8 plantes, infusées dans un mélange d’alcool de poire du Valais et d’eau des glaciers».  L’oenologue Thierry Manta de l’entreprise Morand nous explique que le dosage est essentiel, il s’agit de «mêler le caractère du genévrier avec un produit valaisan. Nous avons choisi la douceur de la poire Louise Bonne». De la poire Louise Bonne, issue directement des vergers martignerains.

 

 





thomas.schurch@rhonefm.ch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23