Retour

31.05.2019 - 08:10

Tendance : des injections de produits naturels dans les oreilles pour arrêter de fumer

Nous sommes le vendredi 31 mai 2019, c'est la journée mondiale sans tabac. L'occasion de parler d'une méthode de sevrage qui séduit de plus en plus.

 

Arrêter de fumer grâce à des produits naturels injectés dans les oreilles ? Oui ça existe. On parle de la "Stop Smoking Therapy", une société dont le siège social, Edelweiss LAB, est basée à Sion. La méthode se veut unique, il s'agit de se faire injecter dans les oreilles des produits naturels à base de plantes.

 

A l'origine du projet, Jean-Marie de Saint-Ange. Ce jeune trentenaire franco-suisse, résident de Grimisuat, était entrepreneur à succès dans la conception d'uniformes en France. Il y a trois ans il tombe sur une toute nouvelle technique originaire d'Allemagne. Il arrête de fumer du jour au lendemain. C’est le déclic. Il vent sa société et se lance dans l’aventure «Stop Smoking Therapy». Il fait racheter le brevet, conclut un partenariat avec un laboratoire suisse, s'associe avec un important groupe de cliniques.

 

Aujourd'hui, la thérapie est en pleine expansion. Trois centres existent en France, on parle de prochaines ouvertures en Allemagne, Italie, Belgique ou Pologne. «La demande est exponentielle. Notre plan de développement est très fort, explique Jean-Marie de Saint-Ange. L’idée à terme est de se développer dans les deux trois prochaines années, dans le monde entier».

 

Pour le fumeur qui décide d'arrêter, quelle est la marche à suivre ? Il faut tout d'abord s'inscrire, prendre rendez-vous dans le centre le plus proche. Pour les Valaisans et les Suisses, cela se passe à la clinique basée à Chamonix, au Plateau d’Assy.

 

Thierry Bruttin, responsable du service après-vente au garage Claude Urfer de Sion, était un gros fumeur. Au départ, il n'y croyait pas du tout. «J’étais persuadé que c’était une arnaque. Nous sommes allés avec des copains à Chamonix il y a huit mois. On a fait une dizaine de piqures par oreille, un mélange de 17 plantes. Je dois avouer que oui, ça a coupé l’envie ! Depuis je n’ai pas refumé, plus aucune envie de fumer». Concernant l'efficacité, aucun chiffre officiel, Jean-Marie de Saint-Ange parle de plus de 8 à 9 patients sur dix qui ne refumeraient pas. Le prix est de 189 francs suisses, petit-déjeuner compris.

 

La Journée mondiale sans tabac cette année est axée sur la santé pulmonaire. Chaque année en Suisse, 9500 personnes meurent à cause de la cigarette.


Thomas Schürch / thomas.schurch@rhonefm.ch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23