Retour

14.08.2019 - 06:00

"Patouch" veut mettre les bouchées doubles dans la lutte contre la violence faite aux enfants

©patouch

"Il faut continuer à éveiller les consciences sur ces actes intolérables".
Le message de l'association valaisanne Patouch est limpide : il faut lever les tabous qui dissimulent les violences faites aux enfants et le meilleur moyen pour y parvenir, c'est en parler.
Un an après la diffusion de l'étude Optimus réalisée par les universités de Lausanne et Zurich, très peu de choses ont changé. Or, il démontre que l'ensemble des situations connues des autorités ne représente que 10% des drames qui concernent réellement les mineurs. Ce constat, Patouch en a fait l'un de ses chevaux de bataille. L'association valaisanne fondée il y a 14 ans a du coup décidé d'intensifier son combat.

Une sensibilisation à intensifier

Cette semaine, elle adresse un appel à toutes les directions des écoles valaisannes pour leur proposer ses modules de prévention. Si l'on transpose la démarche "Optimus" au canton, cela signifie qu'avec 230 cas de violences aux enfants identifiés par la police, le phénomène concernerait, au bas mot, entre 2000 et 2500 écoliers, relève Bernard Jaquet, directeur et fondateur de l'association (interview ci-dessous). L'an passé, les bénévoles de Patouch ont dispensé une centaine de cours. Bernard Jaquet, table sur une augmentation de 30% pour l’année scolaire 2019/2020.
Les cours de Patouch sont validés en Valais depuis 14 ans et depuis 5 ans sur Vaud. Et si l'association intervient déjà dans des écoles d'autres cantons romands, des décisions formelles de validation sont encore pendantes.


Ch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23