Retour

09.06.2014 - 13:46

Maison de santé à Sembrancher : accélération en vue de la réalisation

©bureau d'architecture Game
©commune de Sembrancher
©bureau d'architecture Game

La Maison de santé de l'Entremont est officiellement sur les rails. En fait de maison, c'est en réalité tout un complexe qui dès cette semaine, pourra être planifié. A compter de jeudi, onze médecins seront officiellement regroupés dans une S.A. "C'était la première étape que nous attendions pour nous assurer de l'exploitation du premier des trois bâtiments", explique le préfet de l'Entremont, Jean-.Maurice Tornay qui a par ailleurs rencontré ce lundi les présidents des six communes entremontaines pour plusieurs dossiers, dont l'information à Bagnes en particulier, des dernières évolution du projet. Car pour l'heure, Bagnes n'a pas encore rallié les groupe des communes partenaires que sont Bourg-St-Pierre, Liddes, Orsières, Sembrancher et Vollèges, complétées par Bovernier, historiquement membre du Grand Entremont.

Feux libres pour les prochaines étapes

L'association pourra ainsi publier la mise à l'enquête avant la fin juin. Le projet se construira par étape avec priorité à la "maison des médecins" (douze cabinets) devisée à 3,8 millions. La construction du second bâtiment qui abritera les espaces paramédicaux (physiothérapie et ostéothérapie, dentiste, pharmacie et d'autres éventuels intervenants à convenir) débutera dans la foulée. Le troisième édifice sera de la responsabilité de Sembrancher. Il devrait en principe, accueillir de nouveaux locaux pour le personnel du Service médico-social ainsi que des appartements. A noter que le projet a été redimensionné sur ces trois immeubles au lieu de quatre l'automne passé. "En fait, nous avons pu le rationnaliser pour limiter son coût en supprimant l'un des objets tout en compensant avec un étage supplémentaire dans les trois autres, comme nous le permet la densité autorisée sur ces terrains", précise Jean-Maurice Tornay. 

Première étape médicale avec des garanties

"L'Entremont disposera à nouveau d'une véritable permanence 24h sur 24 et sept jours sur sept" explique le coordinateur et représentant des médecins Jean-Pierre Deslarzes, enchanté par la tournure des événements. "Nous trouvons du même coup une excellente solution pour faire face à la pénurie de médecins dans les périphéries puisque nous avons déjà cinq collègues en cours de formation prêts à participer à l'aventure", précise t'il. Reste encore à lever les inconnues liées à la situation de Verbier. "Les trois médecins de la station sont favorables à notre projet mais il est vrai que les préoccupations prioritaires de la commune de Bagnes sont plus orientées vers une garantie des soins sur Verbier lors des pics de fréquentations… mais je reste positif pour ce qui est de la position que finira par prendre Bagnes", conclut Jean-Pierre Deslarzes.


Christian Hermann

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23