Retour

07.10.2019 - 08:27

Lobby et politique: zoom sur les parlementaires valaisans et leurs liens d'intérêt

©Parlement fédéral

Politique et lobbying. Indissociable pour certains. Inadmissible pour d'autres. Une plateforme en ligne recense les liens d'intérêt de chaque parlementaire à Berne. Zoom sur les conseillers valaisans.

 

Lobby et politique… dangereux mélange pour les uns… combo utile pour les autres… La plateforme en ligne Lobbywatch recense la totalité des liens d'intérêts des parlementaires à Berne. Elle veut garder un œil sur leurs affiliations ainsi que des indemnités versées pour chaque engagement. Du conseil d'administration au parrainage de fondation en passant par un comité d'association culturelle… les profils sont souvent détaillés.

 

Quid du Valais? 

En zoomant sur les dix conseillers valaisans, on observe ainsi que l'UDC haut-valaisan Franz Ruppen fait partie de six conseils d'administration, contre quatre pour le PDC Beat Rieder, que le PLR Philippe Nantermod touche 12'000.- par année en tant que président de l'union suisse des professionnels de l'immobilier ou encore que le socialiste Mathias Reynard est affilié à plus de 23 entités.

 

Dans ce dernier cas, c'est le politicien lui-même qui a complété son profil avec le plus grand soin, lui qui soutient la transparence à tout prix. «J’ai déposé plusieurs propositions à Berne pour rendre la transparence des indemnités perçues obligatoire»… Une idée que ne soutient pas l'UDC Jean-Luc Addor, son confrère à la chambre basse. «Je n’ai pas besoin de Lobbywatch pour savoir lesquels de mes collègues sont vraiment libres de leur vote et lesquels ne le sont pas.»

 

Un combo équilibré

Lobby et politique…si certains y voient un mélange dangereux, d'autres y décèlent une collaboration équilibrée. C'est le cas par exemple de Benjamin Roduit, conseiller national PDC. «Je pense que c’est quelque chose à respecter, de gauche, comme de droite, un équilibre se fait. Il est vrai que dans certaines commissions, comme celle de la santé et de la sécurité sociale, il y a beaucoup de partenaires qui sont issus du milieu, mais tous les acteurs, hopitaux, fédération des patients etc. sont aussi représentés.»

 

Les profils et liens d'intérêts des parlementaires sont à découvrir sur Lobbywatch et sur le site du Parlement.


Oriane Binggeli

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23