Retour

22.01.2018 - 18:00

Les Verts valaisans disent non à Sion 2026

De gauche à droite: Jean-Paul Mabillard, Jean-Pascal Fournier, et Thierry Largey, du parti des Verts. Tous refusent l'idée des JO en Valais.
De gauche à droite: Jean-Paul Mabillard, Jean-Pascal Fournier, et Thierry Largey, du parti des Verts. Tous refusent l'idée des JO en Valais.

Les Verts valaisans disent non à Sion 2026. Les élus sont unanimes: organiser des jeux en Valais entrainerait trop de conséquences irréversibles.

Un impact important sur l’environnement

Sion 2026 exige des travaux de déboisement et de terrassement importants. Malgré l’adoption de l’Agenda 2020 par le CIO en 2014, les objectifs de durabilité ne sont pas suffisamment respectés pour les élus.

Une utilisation des ressources sous-estimée

Le dossier affiche un coût de 27 millions pour des travaux de terrassement et d’enneigement artificiel dans les stations. Mais Jean-Pascal Fournier, président du parti, s’interroge. Aucune indication précise n’est donnée quant à la provenance de l’eau. La manœuvre ne va pas dans le sens d’une gestion durable des ressources.

Un risque économique réel

Pour le parti écologiste, les JO ne sont pas une vraie solution au tourisme de demain. Le canton n’a pas eu besoin des jeux en 2006 pour s’épanouir harmonieusement. Il suffit d’un franc qui ne soit pas trop fort, des abonnements aux prix compétitifs et un enneigement suffisant. Le parti écologiste préconise de penser à l’avenir de son tourisme de manière globale, au lieu de miser sur un seul événement.

Quelques éléments de réponses de Jean-Pascal Fournier, président des Verts valaisans.


Oriane Binggeli

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23