Retour

08.10.2019 - 09:53

Les Grichting : le footballeur dans l'ombre de la politicienne

En politique, elles sont de plus en plus nombreuses, ces femmes qui se lancent dans la vie publique en Valais. A deux semaines des élections fédérales, Rhône FM vous propose un regard différent, celui de leurs compagnons. Ce mardi, rencontre avec l'ancien footballeur professionnel Stéphane Grichting, mari de Valériane (2/5).

 

 

En sport, il était ce que l’on appelle une «gloire» valaisanne : Stéphane Grichting, ancien footballeur professionnel du FC Sion, de l'AJ Auxerre, des Grasshoppers de Zürich… Défenseur de l'équipe de Suisse. Ça, c'était avant. Stéphane Grichting est aujourd'hui à la retraite. Il a 40 ans, trois enfants. En ce mois d’octobre 2019, en cette période électorale, il est désormais le «mari de Valériane».

 

De l’ombre à la lumière

Valériane Grichting est universitaire, elle a fait science politique à Lausanne… Mais Valériane, durant de longues années, a été «femme de footballeur». Stéphane Grichting le dit clairement. «Sa première profession a été de tenir le ménage, d’avoir trois enfants, d’être femme au foyer. Un métier dur, mal reconnu, mais qui nécessite un énorme investissement». Et aujourd'hui, alors que Stéphane a rangé ses crampons, la roue a tourné. «C’était clair dès le départ. Elle a marié un footballeur, mais pas un entraineur. Elle a attendu son tour. Durant 19 ans, elle a été à l’ombre de ma profession. Les projecteurs étaient braqués sur moi. Maintenant, je laisse volontiers la place (sourire)». 

 

Elle est candidate au National, il garde les enfants

Valériane Grichting est candidate PLR pour les élections au Conseil national. Stéphane Grichting garde les enfants le soir, lorsque son épouse doit s’absenter poour des réunions de campagne. Un changement de rôle qu’il a fallu expliquer à l’entourage. «C’est vrai, ce n’est pas facile pour les enfants, ils ne comprennent pas toujours pourquoi elle doit partir plusieurs fois par jour. Bien sûr, il faut tenir le foyer, je suis passé de l’autre côté du miroir (...) Mais je ne me plains pas, car durant de longues années, elle a été à l’étranger toute seule, à s’occuper des enfants. Et pour être honnête, c’est plus facile pour moi... Ici en Valais, nous sommes entourés, bien entourés. Cela n’a rien à voir avec Auxerre ou Zürich».

 

«Le mari de»

Une femme en politique, c'est une chance, pour lutter contres les inégalités. De ça, Stéphane Grichting se dit fier. Même si parfois, il se fait un peu «charrier», comme il le dit. «Oui je plaisante souvent par rapport à ça. Mais ça ne pose aucun problème. Je serai le mari de Valériane et ça me conviendra très très bien !» Notre reportage sur Stéphane et Valériane Grichting, à découvrir ci-dessous.

 

Ils sont les hommes de l'ombre, les maris de femmes politiques. Prochain volet, ce mercredi : Jean-Pierre Heiniger, époux de Madeline. Madeline Heiniger, la Genevoise/infirmière à impressionnant parcours politique. Présidente de village, députée à Sion, présidente de la Commission de justice. Aujourd'hui candidate centre-gauche PCS pour le Conseil national. Comment vivre à ses côtés, suivre son parcours et affirmant le sien... Le tout, lorsque l'on a quatre enfants ? Réponse ce mercredi.

 

A écouter aussi:

Christian Maret, la «first lady» du Val-d’Illiez

Le docteur Bernard et la candidate UDC Gabrielle

Madeline et Jean-Pierre Heiniger: les Genevois à la conquête du Valais

Maurice Nanchen: «Avoir une femme en politique, ils pensaient que c’était une punition du ciel!»

 


Thomas Schürch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23