Retour

14.03.2019 - 16:27

Les Clubs en Fauteuil Roulant de tout le Valais choqués par les coupes prévues sous la coupole

"On pousse à bout moralement et financièrement les personnes à l'AI".
Les inquiétudes des Clubs en Fauteuil Roulant du Valais Romand et du Haut Valais sont limpides. A peine plus d'une semaine après la décision du national de couper les rentes pour enfants de bénéficiaires de l'AI (décision du 7 mars par 106 voix contre 66) – contre l'avis du Conseil fédéral – les associations du Vieux-Pays écrivent leur désarroi.
Choc et indignation prennent aujourd'hui le dessus avec la dégradation des prestations, année après année. Les rentes d'épouses sont déjà passées à la trappe, une partie des rentes partielles s'apprête à suivre le même chemin et la méfiance a pris la place de la bienveillance. Ce qui est tout simplement scandaleux car "être à l’AI ne découle pas d’un choix personnel, estime Jérôme Bagnoud, président du club du Valais romand (interview ci-dessous), pour qui "on pousse à bout moralement et financièrement les personnes à l’AI".
Les décisions prises vont obliger de nombreuses personnes handicapées à lutter pour survivre, déplorent les associations. Notamment les familles ayant des enfants qui "seront financièrement saignées", déclare Julien Neruda, directeur d'Inclusion Handicap.
Côté politique, dans le vote au national, un seul des huit élus valaisans a dit "non" à ce projet de réductions multiples, le socialiste Mathias Reynard, relèvent les sections valaisannes de l’Association Suisse des Paraplégiques qui comptent désormais sur les sénateurs pour corriger le tir.


Ch/c

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23