Retour

04.10.2019 - 12:00

Les accidents de chasse sont rares en Valais. Le risque principal reste la chute

Les accidents de chasse sont rares en Valais. Le principal risque reste la chute.
Les accidents de chasse sont rares en Valais. Le principal risque reste la chute.
Un bon chasseur doit bien se connaître et savoir renoncer si le gibier l'entraîne dans des endroits dangereux.
Un bon chasseur doit bien se connaître et savoir renoncer si le gibier l'entraîne dans des endroits dangereux.

Les chasseurs apportent une grande attention à la sécurité. Pourtant, chaque année on dénombre en Suisse des accidents de chasse soit entre chasseurs, soit avec des promeneurs. Quelle est la situation dans notre canton? Selon Peter Scheibler, chef du Service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune, les accidents avec les armes à feu sont très rares. Les chasseurs bénéficient d'une formation sérieuse: en plus des tirs obligatoires chaque 3 ans, la plupart d'entre eux vont régulièrement au stand de tir pour leur propre entraînement.

 

Si les risques d'accident liés aux armes sont faibles, chasser peut présenter d'autres dangers, notamment celui de la chute mortelle. Pour Pascal Vuignier, président de la Diana d’Hérien, le danger de la chute est plus important que celui du maniement de l'arme. «Le chasseur doit rester humble et savoir renoncer.» Et si les accidents mortels restent rares en Valais, c'est aussi en raison des méthodes de chasse. «En Valais nous privilégions la chasse la chasse à l’approche ou la chasse à l’affût, qui permet de bien connaître le terrain dans lequel on évolue. Nous ne chassons pas en battue contrairement a d’autres pays, ce qui évite d’avoir de grands regroupements de chasseurs.»


Nathalie Terrettaz

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23