Rhône FM

rythme la vie

Prim'Vert 2017

En ce moment

Au rythme de la musique

Retour

17.02.2017 - 08:06

Le Valais, un territoire pas vraiment adapté à la présence du loup

Seuls 6% du territoire suisse sont adaptés à la présence du loup sur le plan des conditions de vie et de son acceptation par l'homme. Et le Valais n'en fait pas partie. C'est le constat de chercheurs zurichois de l'Institut de biologie de l'évolution et des sciences environnementales.

Sur le plan de l'écosystème, le loup dispose d'un espace vital potentiel de 13'800 km2 en Suisse. Pourtant, le canidé n'est toléré par la population que sur 2500 km2.

Dans les Alpes occidentales et centrales, en effet, le rejet du loup par l'homme est dominant. La population y considère le canidé comme dangereux pour l'homme, les troupeaux et le gibier. En revanche, le Jura, les Alpes grisonnes et le Tessin s'y prêtent particulièrement bien.

Sans surprise, les chercheurs ont constaté que le loup est moins bienvenu dans les régions de montagne qu'en plaine, où l'animal ne s'aventure pas. Un fait qui s'accentue davantage encore dans les zones où paissent moutons et chèvres. De manière plus générale, les personnes les plus favorables au loup sont jeunes et jugent positif le rôle joué par l'animal dans l'écosystème.

L'étude se base sur un sondage réalisé auprès de 10'000 personnes choisies au hasard et questionnées sur leur attitude face à la présence du loup.


ats/JR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23