Retour

15.01.2020 - 17:00

Le Valais numéro 1 en Suisse sur Airbnb: les hôteliers demandent une règlementation

En Valais plus de 7000 objets étaient proposés sur Airbnb l'an dernier. C'est le canton suisse qui propose le plus de biens en location sur la plateforme américaine de locations à courte durée. Pourtant Airbnb ne verse pas un centime au canton. A Fribourg, une solution a été trouvée: à partir du 1er février, Airbnb encaissera automatiquement cette taxe et la reversera ensuite au canton. Est-ce que la solution adoptée par Fribourg est envisageable en Valais? Pour Patrick Bérod, directeur de l'Association hôtelière du Valais, c’est une solution qui ne résoud aucun des problèmes posés par Airbnb. Selon lui il faudrait équilibrer la pression législative qui pèse sur l’économie traditionnelle, alors que l’économie numérique n’est soumise à aucune règlementation.

 

Déposé en 2016 déjà, un postulat dénonce cette concurrence déloyale et demande au canton de clarifier la situation. Le Conseil d'Etat y a répondu favorablement. Pour Yannick Ruppen, délégué suppléant, un des auteurs du postulat, le canton a tout intérêt à mettre un minimun de règles pour savoir ce qui se passe en Valais, afin de pouvoir agir ensuite de manière conséquente.

 

Du côté du canton la question est en discussion. Pour Eric Bianco, chef du Service de l'économie, du tourisme et de l'innovation, faire encaisser la taxe de séjour par un organisme étranger (ici américain) comme à Fribourg n'est pas la meilleure chose à faire. Le canton privilégie une autre solution: «Ce qui nous paraîtrait intéressant du point de vue du canton, c’est l’obligation pour les loueurs de s’annoncer aurprès des communes.» Une solution actuellement à l’étude. L'objectif du canton est de mettre rapidement en place cette obligation de s'annoncer, qui impliquera une adaptation de la loi.


Nathalie Terrettaz

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23