Retour

05.11.2019 - 15:15

Le Valais mise sur les hautes écoles pour éviter l'exode de ses étudiants

Rester ou partir: c'est le dilemme des étudiants valaisans. Pour éviter la fuite des cerveaux, le canton veut renforcer l’attractivité de ses hautes écoles et réduire sa dépendance extérieure, notamment par rapport aux universités. C'est dans ce but que le Service des hautes écoles (SHE) a lancé, il y quelques mois, une vaste enquête auprès des étudiants valaisans et ceux issus d’autres cantons, ainsi que les étudiants de l’étranger en formation en Valais. Les principales tendances ont été présentées à la presse aujourd'hui. Selon Christophe Darbellay, chef du Département de l'économie et de la formation, les critères importants pour ceux qui restent en Valais sont l’intérêt des études et le fait de pouvoir vivre chez ses parents. Alors que pour les Valaisans qui partent étudier ailleurs, la qualité et la réputation des études compte davantage. «Et en général on fait ce choix en fonction de sa langue maternelle».

 

Selon le rapport présenté aujourd'hui, un tiers des étudiants ne revient pas au bercail à la fin de leur formation, contre 41% en 2013. En réponse à cet exode des étudiants, le canton mise sur les hautes écoles et les formations spécialisées, notamment la biotechnologie et le domaine de la santé.

 

"Depuis 2013, on constate un certain retour de diplômés universitaires en Valais", souligne Christophe Darbellay, même si encore aujourd’hui un tiers ne revient pas au bercail (contre 41% en 2013). En outre, le fait d’attirer des Confédérés dans les HES permet de réduire le différentiel entre les étudiants quittant le canton et ceux le rejoignant. Actuellement, 5488 Valaisans étudient hors canton, alors que 881 Suisses et étrangers ont choisi le Valais. Cet écart devrait encore se réduire avec l’ouverture de la Haute école d’ingénierie à Sion en 2020 et avec les nouvelles places créées au sein de la Haute école de travail social à Sierre. Dans le domaine des arts visuels, des discussions sont en cours entre le canton et les villes de Sierre et Sion. Un campus est en cours de construction pour la Haute école spécialisée à distance à Brigue et un campus santé est prévu à Sion pour 2023.

"Le Valais doit développer cette offre de formations universitaires et ses filières d’écoles supérieures, afin de diminuer l’exode des étudiants valaisans se formant hors canton et d’attirer des alter ego d’autres cantons ou pays", résume le rapport.


Nathalie Terrettaz

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23