Retour

09.08.2019 - 11:58

Le Valais mise sur la pêche plate: un fruit tendance qui complète la culture de l'abricot

Légende de gauche à droite : Pascal Bassols, Agro Sélections Fruits (France), Jacques Rossier, chef de l'Office d'arboriculture et cultures maraîchères, Pierre Millet, Gillibert Pépinières Viticoles (France), Gerald et Sven Knieling, collaborateurs agro-techniques à l’Office de l’arboriculture
Légende de gauche à droite : Pascal Bassols, Agro Sélections Fruits (France), Jacques Rossier, chef de l'Office d'arboriculture et cultures maraîchères, Pierre Millet, Gillibert Pépinières Viticoles (France), Gerald et Sven Knieling, collaborateurs agro-techniques à l’Office de l’arboriculture

Le canton mise sur la pêche plate pour diversifier ses vergers. Le Valais est un terroir idéal pour ce fruit du sud pile dans la tendance et qui se veut complémentaire à l'abricot. L’Office de l’arboriculture a choisi de miser sur ce fruit particulier: 3000 kilos seront récoltés cet été dans une plantation pilote du domaine de l’école d’agriculture à Châteauneuf.

 

 «Ce fruit tendance offre des perspectives d'avenir pour nos vergers et se veut complémentaire à celle des abricots», estime Gérald Dayer, chef du Service valaisan de l’agriculture. L’idée est venue après les travaux effectués autour de l’abricot, en collaboration avec la société Agro Sélections Fruits basée à Perpignan. Jacques Rossier, chef de l’Office de l’arboriculture, entretient depuis 10 ans des relations de confiance avec la société française. Cinq variétés de pêches plates françaises, sélectionnées par Agro Sélection Fruits et priméesà quatre reprises au concours français «Saveurs de l’année», ont été inscrites au Bureau fédéral de la protection des variétés. Elles sont progressivement introduites dans le verger valaisan, où elles trouvent un terroir favorable à leur développement: l’amplitude thermique que nous retrouvons ici la rend particulièrement goûteuse.

 

La pêche plate est aussi un fruit «snacking» plus commode à manger qu’une pêche ronde. Il se place dans les nouvelles tendances de consommation: les gens ont moins de temps pour manger et ce fruit est à la fois très bon et facile à croquer.

 

Plusieurs producteurs valaisans ont déjà montré de l’intérêt pour cette culture de diversification. Depuis 10 ans, l’Office d’arboriculture joue le rôle de mandataire de la société française Agro Sélections Fruits pour la protection des variétés en Suisse, ce qui favorise l’introduction accélérée des nouvelles variétés dans les domaines expérimentaux, comme à Châteauneuf, et chez les producteurs valaisans.


NT

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23