Retour

08.02.2018 - 08:25

Le Valais dispose d'un "centre de compétences résidences secondaires"

C'était le 11 mars 2012. Le peuple suisse votait oui à la Lex Weber provoquant un véritable séisme dans le canton.
Trois ans après, le texte entrait en force et pour accompagner cette révolution dans la construction de résidences secondaires, le canton a alors mis sur pied une plate-forme d'information, histoire de se retrouver dans les méandres de la nouvelle législation.
Après moult séances destinées aux communes, la plate-forme s'est transformée.
Depuis fin décembre passé, elle est devenue le CCR2, "le Centre de Compétences Résidences Secondaires". "Il est destiné à tout un chacun mais avec une priorité aux communes" explique son responsable, le juriste Martin Zurwerra (interview ci-dessous). Il s'agit d'une "structure pivot" au milieu des sept services concernés par la Lex Weber. Il est à la fois "porte d'entrée pour accueillir toutes les questions liées à l'application de cette loi et "porte de sortie" avec la responsabilité d'établir les réponses et pistes pour mener à bien les dossiers. Le centre de compétences ne prend, en revanche aucune décision dans la mesure où celles-ci relèvent directement des communes pour l'aménagement du territoire.
Résultat, dès l'introduction de la Lex Weber, En 2016, Martin Zurwerra a délivré 550 avis de droits ou préavis. L'an passé, les évaluations ont concerné 350 dossiers. Particularité : avec le temps, les questions sont devenues plus pointues pour des projets plus complexes.


Ch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23