Retour

13.09.2018 - 17:18

Le harceleur de Christian Constantin jugé pour assassinat. La réaction du boss du FC Sion

C’est un crime sordide dont s'est rendu coupable un jeune romand de 34 ans : mardi au tribunal de Zurich, il a comparu pour avoir étranglé une jeune femme, sa colocataire, en septembre 2016, avant d’abuser de son cadavre.

L’homme est un ancien héroïnomane et très perturbé psychologiquement, selon la NZZ. Lorsque les enquêteurs ont parcouru son casier judiciaire, ils sont tombés sur une ancienne condamnation pour harcèlement. Et la victime était Christian Constantin.

 

Il y a quelques années, aux alentours de 2013 se souvient Christian Constantin, le président du FC Sion reçoit un coup de fil… Christian Constantin nous raconte la suite : "je reçois le téléphone d'un mec qui a l'air très préoccupé, il me dit "vous êtes mon père". Il m'explique que sa mère est une Colombienne... Moi à part les Valaisannes j'ai pas tellement de souvenir d'autres femmes... Mais comme il était perturbé, vraiment, je lui dis qu'on peut faire un test ADN, comme ça, ça lui permettra d'évacuer son problème et de passer à autre chose". Un test ADN, un test en paternité. Il refuse, affirmant que Constantin allait "acheter la médecine" et qu’il ne pourrait pas prouver qu’il est bien son père.

 

Le jeune ne s'arrête pas là. Il demande de l’argent, un milliard de francs. il écrit à plusieurs centaines d'avocats pour se plaindre. "Il continue de me harceler, en me demandant de l'argent, en disant que je l'avais vendu dans son enfance ou je ne sais pas quoi". Christian Constantin finit par porter plainte. La police bloque le téléphone du jeune homme, âgé de moins de 30 ans à l'époque. Il lui est interdit de prendre contact avec le boss du FC Sion. Et finalement, en 2015, il est condamné pour harcèlement, "il a dû me verser quelques centaines de francs. je les ai reversées à une association", nous confie Christian Constantin, "la décision a été respectée je n'ai plus eu de nouvelles... Mais voilà, il a dû se "tirer" en Suisse allemande. Et une pauvre malheureuse a eu le malheur de le croiser dans sa vie".

 

Christian Constantin l’assure, ce drame ne va pas changer sa façon de vivre : "vous savez nous dit-il, des gens qui me demandent de l’argent, il y en a plus de 600 par année. Il n'y a pas un jour sans que je n'ai des demandes de ce type."

 

Concernant l’accusé, le verdict est tombé ce jeudi en fin de journée : il écope de 22 mois de prison. Le Tribunal de district de Zurich a ordonné une mesure stationnaire. Selon le tribunal, l'homme s'est rendu coupable des charges de meurtre et "d'atteinte à la paix des morts". Objectivement, la démarche et le mobile du prévenu sont particulièrement répréhensibles et sa culpabilité très lourde, note le tribunal. Subjectivement toutefois, il faut tenir compte de la grave maladie psychique du meurtrier.


Thomas Schürch

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23