Retour

10.09.2019 - 17:21

Le débat sur l'affaire Rossier n'aura pas lieu lors de cette session au Parlement

Le Parlement valaisan ne discutera pas lors de cette session de l’affaire Rossier. Pour rappel le chef du Service de l'environnement avait été libéré de ses fonctions le mois dernier. Les lettres et les communiqués de presse avaient ensuite fusé de toute part. Pour autant le Conseil d'Etat n'avait pas révoqué sa décision. Certains partis politiques s'étaient ensuite emparés de l'affaire. Les Verts, l'UDC et le RCV avaient demandé que les dénonciations de Joël Rossier soient rendue publiques.

 

Une résolution déposée par les chefs de groupe Emmanuel Amoos de l'Alliance de Gauche (AdG) et Grégory Logean de l'UDC demandait en effet «de débattre durant la cession de ce jour de la possibilité de confier à une commission d'enquête parlementaire (CEP) les investigations sur les éventuels dysfonctionnements dénoncés au Département de la mobilité et du territoire par l'ancien chef de service de l'environnement, ainsi que la non-transmission d’un rapport dénonçant les mêmes problématiques par la présidente de la COGEST d’alors».

 

«Bien que l’actualité de l’événement, son imprévisibilité et la nécessité d’une réponse immédiate de la part du Gouvernement valaisan étaient réunis, le bureau du Grand Conseil a choisi de donner une réponse politique à de vaisemblables problèmes structurels au sein du DMTE», déplorent les groupes UDC et AdG. Ils regrettent également que «le bureau du Grand Conseil ne permettre pas à un organisme indépendant d’apporter les éclairages sur les demandes déjà formulées par la COGEST».


NT/c

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23