Retour

01.09.2019 - 18:00

Le cyberharcèlement fait toujours plus de victimes: il n'est pourtant pas puni par le Code pénal

Le cyberharcèlement peut avoir de graves conséquences, allant parfois jusqu'au suicide de la victime.
Le cyberharcèlement peut avoir de graves conséquences, allant parfois jusqu'au suicide de la victime. - ©jeunesetmedias.ch

Le cyberharcèlement fait toujours plus de victimes. En Suisse aucun article du Code pénal ne punit explicitement le harcèlement. Un postulat a été déposé en Valais.

 

Photos gênantes, vidéos de bagarres, messages blessants voire menaçants: les réseaux sociaux et les services de messagerie ne sont pas toujours utilisés avec de bonnes intentions. Ce qui peut n'être qu'une taquinerie au départ peut avoir de lourdes conséquences et même constituer une infraction. Pour Liliane Galley, responsable de projet pour la plateforme nationale Jeunes et médias «le harcèlement existait déja, maitenant il a d’autres conséquences et une autre rapidité de diffusion. La victime n’est jamais tranquille: même la nuit les jeunes continuent de recevoir des messages. Les conséquences peuvent être dramatiques et mener parfois au suicide de la victime. Mais il peut aussi exister des conséquences à long terme sur l’estime de soi et la confiance en soi, des dépressions ou une phobie scolaire.»

 

Ce qui est interdit dans la vie réelle l'est aussi dans le monde numérique. Pourtant ni le harcèlement ni le cyberharcèlement ne sont mentionnés explicitement dans le Code pénal. Selon Liliane Galley, «les actes de harcèlement peuvent tomber sous le coup de la loi bien entendu et là on se réfère à d’autres articles du Code pénal comme celui sur la diffamation, la calomnie, les injures, la menace, la contrainte, etc.» La question du harcèlement et du cyberharcèlement dans la loi est une question qui revient régulièrement. Une initiative parlementaire a été déposée à ce sujet. En Valais, un postulat a également été déposé en mars dernier par les Verts et le PLR, demandant au Conseil d'Etat d'étudier la mise en place du programme KIVA dans les écoles valaisannes, un programme finlandais anti-harcèlement qui a fait ses preuves dans de nombreux pays.


Nathalie Terrettaz

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23