Retour

11.01.2018 - 14:49

Le Comité du Lötschberg exige l'aménagement d'un 2e tube

©bls

Il est « irresponsable » de différer l’aménagement d’un deuxième tube dans le tunnel de base du Lötschberg.
L’avis du Comité du Lötschberg, dont fait notamment partie le canton du Valais.
Le Conseil fédéral a mis en consultation jusqu’au 15 janvier son plan d’aménagement 2035, qui prévoit 11,5 milliards de francs pour désengorger les lignes ferroviaires surchargées. Un plan qui ne prévoit pas le doublement du tunnel de base du Lötschberg. Berne souhaite repousser ce projet à l’étape suivante, qui devrait être présentée dans huit ans environ.
Ce que refuse catégoriquement le Comité du Lötschberg. Car l’ouvrage, inauguré en 2007, a atteint aujourd’hui ses limites de capacité. Et le nombre de voyageurs et de marchandises qui transitent par ce biais ne cesse d’augmenter. L’aménagement du tunnel permettrait de doubler sa capacité et donc d’augmenter massivement l’efficacité du transport de biens, estime le comité. Un deuxième tube permettrait par ailleurs de passer à une cadence semi-horaire des trains Intercity pour les voyageurs. Ne pas en disposer serait fatal pour le tourisme et pour la politique de l’Etat, car le Lötschberg « représente la liaison ferroviaire la plus importante entre le Valais et la Suisse alémanique », a rappelé le président du Conseil d’Etat Jacques Melly, également co-président du comité.
L’organisation qui demande un accroissement du cadre financier prévu par la Confédération pour le projet, à 12 milliards de francs.


SR/c

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23