Retour

02.11.2017 - 11:36

La lutte contre le travail illégal franchit une étape en Valais

Une carte électronique pour déceler les infractions à la loi sur le travail, à celle sur les étrangers, l'irrespect des CCT ou encore des manquements sécuritaires.
L'AVE, l'association valaisanne des entrepreneurs a distribué ce matin à quinze ouvriers actifs dans deux entreprises de la région sédunoise les premiers badges valaisans. Pour l'heure, le système est introduit sur une base volontaire. Une cinquantaine d'entreprises se sont annoncées et ont rempli tous les documents nécessaires en vue de l'acquisition de ces badges. Près de 2000 ouvriers seront ainsi bientôt dotés de ces cartes électroniques.
Serge Métrailler, directeur de l'AVE.
 

Le système valaisan se base sur le modèle déjà en vigueur dans le canton de Vaud ou à Fribourg. Les badges sont notamment dotés d'un QR code qui pourra être scanné par les contrôleurs de chantiers à l'aide de leur smartphone. Si tout est en ordre une lumière verte s'affiche, sinon elle devient rouge.
Alors ce système va-t-il faciliter le travail des contrôleurs? Gérard-Philippe Meyer arpente les chantiers pour le compte de l’Association pour le renforcement des contrôles sur les chantiers de construction.
 

Nicolas Chevrier fait partie des entrepreneurs qui ont spontanément doté leurs employés de ce badge.
Mais qu'est-ce que ce système peut apporter à l'entreprise? David Roduit est technicien chez Nicolas Chevrier.
 

L'AVE rappelle que l'enjeu est immense. Chaque année en Valais, le travail illégal génère des pertes financières estimées à 1,2 milliard de francs pour les recettes fiscales et les assurances sociales.
L'AVE espère rendre obligatoire ces badges dans un futur proche.


GB

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23