Retour

05.12.2016 - 14:50

La Conférence des évêques face aux victimes d'abus sexuels

« Nous avons besoin d’aide pour éviter d’autres abus ». L’appel de Monseigneur Charles Morerod, Président de la Conférence des évêques suisses lors d’une rencontre avec la presse aujourd’hui, à Sion. Une rencontre qui suivait une messe en faveur des victimes d’abus sexuels dans le contexte ecclésial. L’occasion pour l’Eglise de dresser un bilan depuis l’édiction d’une première série de directives décidées en 2002.

Au niveau national, 223 victimes ont brisé le silence depuis l’appel lancé en 2010. Dans le détail, 49 étaient des enfants au-dessous de 12 ans au moment des faits, 23 des filles et 56 des garçons entre 12 et 16 ans. Au total, 204 auteurs ont été dénoncés, mais 32 n’ont pas été identifiés. Ces statistiques produites par une commission d’experts couvrent tout le spectre des abus sexuels possibles, des déclarations et gestes à connotation sexuelle au viol.

La Conférence des évêques suisses a aussi annoncé la création d’un fonds de réparation de 500'000 francs destinés aux victimes d’abus prescrits par le droit public et canon. Une commission indépendante, la CECAR (Commission d’Ecoute, de Conciliation, d’Arbitrage et de Réparation) est chargée de traiter les demandes et distribuer les montants.

Enfin, des mesures spéciales de prévention étaient présentées, des mesures destinées aux religieux et religieuses en exercice ou en formation. Des cours avec des intervenants pluridisciplinaires, psychologues, associations de victimes, juristes ou théologiens sont organisés dans les diocèses, notamment à Fribourg, là où sont formés les futurs prêtres valaisans.


c/JR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23