Retour

12.04.2019 - 11:22

La commission cantonale de protection des données et la transparence n'a plus de raison d'être ?

La commission cantonale de protection des données et la transparence n'a plus de raison d'être. C'est la conviction du député Aron Pfammatter. Le démocrate-chrétien de Naters, docteur en droit, estime que toutes les tâches qui sont encore dévolues à cette commission de cinq membres sont désormais assumées de facto par le préposé à la protection des données, Sébastien Fanti.

 

Pour Aron Pfammatter, la commission cantonale de protection des données et la transparence n'est donc plus qu'un organe de validation qu'il faut supprimer. Il défendra cette position lors de la session du Grand Conseil de mai.


Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23