Retour

03.07.2019 - 11:34

L'AVC, deuxième cause de mortalité dans le monde, touche toujours plus les jeunes générations

L’Accident vasculaire cérébral touche de plus en plus les jeunes générations. Parmi les causes : tension artérielle, sédentarité et stresse. Précisions de l’association FRAGILE Valais.

 

Si le nombre d’AVC diminue chez les plus de 65 ans, il augmente chez les jeunes générations.

 

Victorine Zermatten, neuropsychologue et membre de FRAGILE Valais l’affirme. La tranche d’âge 25-34 ans est de plus en plus touchée. Plus inquiétant encore, les enfants ne sont pas épargnés. «Parmi les causes, l’hypertension artérielle, le mode de vie sédentaire, énumère Victorine Zermatten. Sans oublier le stress, qui est un vrai fléau.»

 

Aujourd’hui, Fragile Valais prend ses quartiers sur la place du Midi jusqu’à 14h. Le but : attirer l’attention de la population sur la deuxième cause de décès dans le monde. «Mais la lutte se fait tous les jours, insiste Victorine Zermatten. Fragile Valais organise notamment des groupes de parole, pour les personnes concernées mais aussi pour leurs proches. C’est important de rencontrer des personnes qui vivent la même chose. Les recontres peuvent être très touchantes.»

 

Parmi les chiffres avancés par Victorine Zermatten, 25% des personnes touchées par un AVC décèdent, tandis que 50% conservent des handicapes de légers à très importants. «Chaque minute compte et plus la prise en charge de la personne est rapide, plus les chances de survie sont grandes.» 

 

Pour diagnostiquer un AVC, trois signes peuvent être détectés: la faiblesse musculaire, la faiblesse au niveau de la bouche et les troubles de la parole. 


Oriane Binggeli

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23