Retour

14.10.2017 - 12:00

L'Armée suisse ne fait pas fantasmer les femmes

0,6%, c’est la part de femmes dans l’armée suisse. Une part minime en comparaison avec nos voisins. Les soldates représentent le 15% des effectifs militaires en France et le 10% en Allemagne.

Cette particularité helvétique fait l’objet d’une thèse universitaire en sciences sociales et politiques menée par une Valaisanne. Selon Stéphanie Monay, l’origine de cette faible représentation féminine réside dans le fonctionnement même de l’armée suisse. Le système de milice rend obligatoire le service pour les hommes mais pas pour les femmes. La chercheuse constate aussi que même si l’égalité de statut a été instaurée avec la réforme Armée 21, l’institution s’est peu adaptée à la présence des femmes.

Elles sont ainsi peu incitées à entrer dans les rangs. Celles qui s’engagent quand même cherchent en général une expérience qui les valorisera sur le marché de l’emploi. C’est une porte d’entrée en école de police ou d’ambulancière par exemple.

Si leurs motivations sont communes, les soldates présentent des profils très variés. Elles sont issues de tous les milieux sociaux, ont fait des études ou non. Reste que politiquement, les soldates sont pour la plupart orientées à droite, constate Stéphanie Monay.

 


JR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23