Retour

29.12.2017 - 10:11

Justice : le bracelet électronique arrive en Valais dès le 1er janvier

C'est une nouveauté, dès le 1er janvier, le canton du Valais instaure le bracelet électronique fixé à la cheville pour l'exécution de certaines sanctions pénales. C'est la prison de Sion qui sera chargée de la surveillance, 24 heures sur 24. En cas d'alerte, elle avertira la police cantonale.

Le système sera utilisé pour des peines comprises entre 20 jours et 12 mois. Les détenus dangereux ne sont pas concernés par cette mesure. Alors, cela signifie-t-il que les bracelets ne sont pas suffisamment fiables? "Non", répond Georges Seewer, chef du Service de l’application des peines et mesures, la surveillance électronique sera utilisée exclusivement comme "instrument de contrôle et non pas comme instrument de sécurité".

Le canton a opté pour le modèle d'une start-up basée au Jura. L'entreprise propose un bracelet qui combine une fonctionnalité de géolocalisation par satellite et un système de localisation à l'intérieur des bâtiments par radiofréquence.

Reste que ce bracelet ne sera pas utilisé dans beaucoup cas en Valais. Sans avancer de chiffre, Georges Seewer parle d'un usage anecdotique dans une première phase, considérée comme une période d'ajustement.


JR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23