Retour

24.10.2017 - 17:32

Interdire la cigarette sur les terrasses: avis tranchés en Valais

Faut-il interdire la fumée de cigarette dans certains lieux en plein air ? Le débat refait surface en Suisse depuis qu’une députée tessinoise a déposé quatre interventions en ce sens au Grand Conseil de son canton.
Nadia Ghisolfi veut bannir la clope des terrasses des cafés, des aires de jeu pour enfants, des arrêts de bus ou encore des gares.
Le Tessin avait été le premier canton de Suisse à proscrire le tabac de ses lieux publics, c’était en 2007.
Le Valais avait suivi deux ans plus tard. Mais il y avait eu quelques résistances, puisqu’un référendum avait été lancé. Les mesures contre la fumée passive avaient finalement été plébiscitées en votation populaire, par plus de 75% des Valaisans.
Aujourd’hui, les camps sont déjà marqués face aux propositions de Nadia Ghisolfi.
Au centre valaisan de pneumologie, le médecin-chef Jean-Georges Frey y est favorable. Aucune étude ne prouve pour l’instant la nocivité de la cigarette en plein air. Mais, « si la fumée passive à l’intérieur est novice, je ne pense pas que la fumée passive, parce qu’elle est à l’extérieur et qu’elle est diluée, soit bonne », note-t-il.
Cela va inciter les fumeurs à moins consommer de tabac, ce qui est une bonne nouvelle dans tous les cas, souligne encore Jean-Georges Frey. Du côté des cafetiers-restaurateurs du canton, on craint pour le chiffre d’affaires, si les mesures préconisées par la députée tessinoise devaient être adoptées.
La branche a déjà suffisamment de contraintes et le système actuel fonctionne bien, plaide le président de GastroValais André Roduit qui précise ne vouloir en aucun cas revenir à la situation antérieure à 2009.


SR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23