Retour

29.11.2019 - 08:25

Ils dénoncent le Black Friday ! A terme, la mort pour les petites boutiques ?

La grand-messe de la consommation, le Black Friday, c'est aujourd'hui. Et certains commerçants le disent: c'est la mort pour leurs boutiques.

 

Il aura été difficile de passer à côté: ce vendredi c'est Black Friday. Et le Black Friday, c'est la journée par excellence, des soldes et du shopping. Mais pour contourner cette journée d’hyper consommation, des "Friday" alternatifs ont vu le jour, il y en a maintenant d'un peu toutes les couleurs et de toutes les sortes. En Valais, on retrouve des "Green Friday", des "Journées colorées" et puis également des "Fair Friday". L'une des commerçantes nous le confiait en effet: même si beaucoup de collègues n'aiment pas le concept des soldes à tout va du Black Friday, les boutiques sont bien obligées de marquer le coup, chacune trouve donc sa variante pour la contourner, sans perdre ses clients.

 

Pascale, patronne des boutiques Saudan à Martigny fait partie des révoltées contre cette tradition américaine. Pour elle, c'est tout simplement la mort du petit commerçant, elle est affirmative: il n'y a que les grandes chaînes qui peuvent s'en sortir avec ce genre de soldes hors saison. Elle soutiendrait donc volontiers un boycott général.

 

Paraître hors système pour mieux vendre?

Du côté des librairies Payot, on a trouvé une alternative. Depuis deux ans, la chaîne organise donc le Fair Friday: elle le fait en collaboration avec plusieurs autres enseignes valaisannes. Le concept est simple: les clients peuvent arrondir leur ticket de caisse vers le haut et tous les revenus supplémentaires sont reversés à Caritas. Pour Cristina, libraire chez Payot, c'est une question de philosophie et d’éthique. Mais n’est-ce pas une manière de faire du marketing différement? Insinuer être hors système, pour mieux vendre? «Non, je ne crois pas, réagit Cristina. A mon avis, les clients qui viennent chez nous ne s’arrêtent pas exprès parce que c’est le Fair Friday. Ils seraient probablement venus de toute manière.»

 

A noter que malgré les considérations éthiques de plus en plus revendiquées, une enquête de l'institut GjK, spécialistes du marketing en ligne, annonce que cette édition du Black Friday pourrait bien atteindre des records de consommation.


Diana-Alice Ramsauer

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23