Retour

09.01.2020 - 13:00

Homophobie : le comité valaisan pour l'extension de la norme antiraciste espère un oui massif

L'homophobie doit être condamnée exactement de la même façon que l'incitation à la haine en raison de son appartenance raciale, ethnique ou religieuse.
C'est la conviction du comité valaisan pour le "oui" à l'extension de la norme antiraciste. A exactement un mois de la votation du 9 février, il a appelé ce matin à soutenir massivement cette modification du code pénal que le Conseil fédéral et le Parlement recommandent également d'approuver.
Emmené par le conseiller national Mathias Reynard, qui est à l'origine de cette révision partielle, le comité valaisan s'est attaché à démontrer les ravages que peuvent provoquer les propos et discriminations homophobes. Le taux de suicide des jeunes LGBTIQ+ est ainsi de 2 à 4 fois plus élevé que chez les jeunes hétéros, a notamment souligné la psychothérapeute FSP Charlie Crettenand.
Combler la lacune du code pénal permettra donc de "fixer une limite" et d'entamer un travail de prévention. Le référendum contre cette extension de la norme antiraciste a été lancé par l'Union Démocratique Fédérale.


Fabrice Germanier

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23