Retour

27.02.2018 - 12:00

Gravir un 8'000, sans oxygène et sans guide: le projet de quatre jeunes chablaisiens

Ils se préparent depuis des mois pour une expédition hors du commun. Quatre jeunes valaisans et vaudois veulent gravir sans oxygène le Manaslu, un 8000 népalais. Le 9 avril, ils s’envoleront pour Katmandou. Ils se donnent ensuite 40 jours pour atteindre le sommet.

 

Dans le groupe, aucun guide ou alpiniste professionnel. Les quatre amis sont des amateurs, mais des amateurs éclairés qui pratiquent intensivement l’alpinisme et qui sont formés aux techniques de secours en montagne. Ils ont en outre suivi une préparation physique spécifique. Le choix du sommet n’est pas laissé au hasard non plus: le groupe a jeté son dévolu sur le Manaslu, assez accessible sur le plan technique. Car le but, c’est de grimper sans oxygène, mais aussi sans guide. Steve Bernard, membre de l’expédition:

 

 

Tenter l’ascension sans guide et sans oxygène n'a rien d'anodin. Nous avons demandé à Frédéric Roux, guide valaisan et himalayiste  expérimenté s'il s'agit, selon lui, d'un projet réaliste. Voici sa réponse :

 

 

Le Manaslu reste toutefois connu pour son risque d’avalanches. Il est même considéré parmi les 8000 les plus dangereux avec l'Annapurna, le K2 et le Nanga Parbat. Ce dernier a fait couler beaucoup d’encre récemment. La mésaventure d’une alpiniste française, secourue in extremis, a été très médiatisée. Alors cet événement a-t-il influencé le projet des Chablaisiens ? Steve Bernard :

 

 

Mais là encore Frédéric Roux se veut rassurant. Le Manaslu est un bon choix pour débuter dans l’Himalaya selon lui, par son altitude modérée notamment.


JR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23