Retour

29.06.2020 - 11:32

Gestion de crise, pénurie de soldats...l'armée suisse dans l'oeil de son ex-chef Philippe Rebord

Le divisionnaire retraité Philippe Rebord
Le divisionnaire retraité Philippe Rebord - ©KEYSTONE

Gestion de la pandémie. Pénurie de soldats. Cybermenaces. Les grands défis de l'armée suisse dans l'œil de l'ex patron des troupes, Philippe Rebord. Retraité depuis six mois, le Valaisan prend de la hauteur.

 

Une pandémie, une mobilisation en masse, un débat sur la réforme du service civil, au profit de l'école de recrues. En substance, les derniers événements en date au sein de l'armée suisse. Des événements survenus après le départ à la retraite de Philippe Rebord, en décembre dernier. Le Valaisan et ex-chef des troupes a évidemment suivi l'actualité de loin. 

 

 

Une armée de milice qui suscite donc la fierté de Philippe Rebord. Mais alors que le déconfinement se poursuit, l'armée suisse fait face à d'autres défis. Dans la presse alémanique, le successeur de Philippe Rebord, Thomas Süssli, exprimait son inquiétude face à la pénurie de soldats. Selon les pronostics, il pourrait manquer un quart des effectifs d'ici 2030. Alors quelles seraient les conséquences d'une telle diminution ? Nous avons posé la question à Philippe Rebord. 

 

 

Plusieurs causes expliquent le manque de plus en plus important de soldats. Entre autres : des militaires qui boudent les cours de répétition, au profit du service civil. Alors pourrait-on rendre l'école de recrue et le service militaire plus attractifs ? La réponse de Philippe Rebord à écouter ci-dessous: 

 


Oriane Binggeli

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23