Retour

16.01.2020 - 17:00

Fermer une route ou évacuer une zone habitable: les responsables de la sécurité doivent trancher

La formation comprend une analyse critique du manteau neigeux avec un profil de neige
La formation comprend une analyse critique du manteau neigeux avec un profil de neige - ©SLF / L Dürr
L'instructeur a dû déployer toute son énergie lors du test du bloc glissant
L'instructeur a dû déployer toute son énergie lors du test du bloc glissant - ©J.-L. Lugon
Les participants au cours organisé cette année pour les observateurs du SLF et les services des avalanches ont passé une journée de formation dans le domaine skiable de Torrent (Loèche-les-Bains)
Les participants au cours organisé cette année pour les observateurs du SLF et les services des avalanches ont passé une journée de formation dans le domaine skiable de Torrent (Loèche-les-Bains) - ©SLF/L Dürr

Doit-on fermer une route ou évacuer une zone habitable en raison du danger d'avalanche? Les responsables de la sécurité dans notre canton sont régulièrement confrontés à cette question. Pour reconnaître les situations dangereuses et choisir les mesures appropriées, ils ont besoin de connaissances approfondies. C'est ce que propose le SLF, l'Institut pour la neige et les avalanches, basé à Davos. Il forme chaque année des praticiennes et des praticiens dans ce domaine. La lourde responsabilité qui repose sur ces personnes est notamment abordée dans ce cours. Pierre Huguenin, responsable de l'antenne valaisanne du SLF de Davos, l'institut pour la neige et les avalanches: «Il faut être reconnaissant vis-à-vis de ces personnes qui sont d’accord tout au long de l’hiver de prendre sur leurs épaules la gestion de ce danger d’avalanche.»

 

Pour prendre ces décisions, les responsables de la sécurité peuvent compter sur un nouvel outil mis à disposition par le SLF: le SLF Pro. Pour Pierre Huguenin, il faut absolument que ces gens puissent utiliser leur téléphone portable. Le logiciel SLF Pro est très réactif.» Pierre Huguenin souligne également l'important effort fait par le canton pour se tenir à la pointe: chaque année des nouveaux outils sont disponibles pour la gestion du danger d'avalanche. Pourtant la relève n’est pas assurée. «On a un peu un problème de recrutement, car c’est une charge qui est lourde», précise Pierre Huguenin. «Il faut pouvoir prendre les bonnes décisions, c’est un travail assez minutieux».


Nathalie Terrettaz

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1144   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23