Retour

11.01.2018 - 06:00

Des arnaques au chalet fantôme toujours plus "pro" sévissent en Valais

Les stations valaisannes font l’objet d’arnaques dites "au chalet fantôme", depuis plusieurs hivers. Des annonces internet frauduleuses toujours plus sophistiquées pour plumer les clients crédules.

 

Imaginez un luxueux appartement de cinq chambres en plein centre d’une station de ski, Zermatt ou Verbier, équipé d’un jacuzzi et même d’un sauna. Son prix pour une semaine de location: moins de 10'000 francs. Vous flairez une aubaine, les prix habituels étant trois à cinq fois plus élevés. Ne vous y trompez pas, vous êtes sans doute tombé sur une annonce fallacieuse.

 

Pour le client qui manque de vigilance, la suite peut aller très vite: une demande d’offre via un formulaire en ligne. La correspondance se poursuit par échange d’e-mail et une demande d’acompte ne tarde pas à arriver, parfois jusqu’à 50% du prix de la location. La suite de l’histoire, Joël Sciboz, directeur de l’office du tourisme de Verbier, ne la connaît que trop bien :

 

L’office du tourisme avertit toujours les autorités dans de tels cas. La police cantonale reçoit ainsi chaque année des appels des stations voire des clients floués. Christian Zuber, porte-parole à la police cantonale :

 

La police cantonale s’en remet alors au service de lutte contre la criminalité sur internet de la police fédérale. En 2016, celui-ci a traité 200 cas d’arnaques immobilières, parmi celles-ci, des locations de chalets.

Mais aujourd'hui, réserver ses vacances sur internet est un exercice auquel la plupart des gens sont rompus. Alors comment peut-on encore tomber dans le panneau ? Ecoutez Cathy Maret, porte-parole de Fedpol :

 

Une fois avertie d’une arnaque, Fedpol peut bloquer le site malveillant. Mais ses moyens d’action restent limités. Dans l’écrasante majorité des cas, l’argent payé en guise d’acompte est perdu.


JR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23