Retour

19.10.2017 - 06:30

Debiopharm prêt à créer un "cluster" pharmaco-industriel en Valais

©Debiopharm
GenePOC permet d'identifier des bactéries en 45' sur de simples prélèvements
GenePOC permet d'identifier des bactéries en 45' sur de simples prélèvements - ©Debiopharm
Le site de Martigny ne travaille pas ques ru des molécules. Il créée les plaquettes de test pour GenePOC
Le site de Martigny ne travaille pas ques ru des molécules. Il créée les plaquettes de test pour GenePOC - ©Debiopharm

En quelques semaines, Debiofarm signe deux nouvelles innovations.
D'une part, le groupe pharma qui dispose d'un site à Martigny vient de démarrer, aux Etats-Unis, la commercialisation d'un médicament unique contre une maladie rare, la puberté précoce soignée grâce à deux injections par an, du jamais vu.
D'autre part, dans la ligne des produits créés au coude du Rhône, il lance son 2ème test "diagnostic" à l'échelle européenne pour le dépistage du GBS, un streptocoque qui peut se transmettre de la mère à l'enfant avec de graves séquelles. Cette réussite ne doit rien au hasard depuis que le groupe a racheté le Québecois GenePOC, l'an passé et qu lui a procuré un petit bijou de technologie avec un labo hyper miniaturisé, de la taille d'une machine à café, capable d’identifier en trois quarts d’heure, des bactéries présentes sur de simples prélèvements. Une révolution pour le site de Martigny, reconnait Bertrand Ducrey, CEO de Debiopharm International SA (interview ci-dessous) et qui pourrait "booster" le domaine sur tout le canton. En quelques années, le Valais réunit en effet tout le nécessaire académique et industriel pour développer un véritable "cluster" capable de rivaliser à l'échelle mondiale, s'enthousiasme Bertrand Ducrey.
Le groupe voit d'ailleurs d'un bon œil les développements de de la HEVS et l'EPFL mais aussi du poids lourd industriel que représente Lonza à Viège. Le chimiste bâlois est d'ailleurs déjà l'un de ses partenaires. Son site de Viège incarne l'ouverture sur les produits de demain, dit-il, "qui peuvent désormais créer un véritable écosystème avec un véritable partage de connaissances, de compétences, de partenariat" qui peuvent s'y créer. Pour de tels rapprochements, Bertrand Ducrey estime que "Debiopharm occupe aussi bien la locomotive et plusieurs wagons".


Christian Hermann

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23