Retour

13.03.2018 - 06:00

Crise à l'HEMU : les étudiants épargnés par les turbulences

Le site sédunois de l'HEMU Vaud-Valais-Fribourg
Le site sédunois de l'HEMU Vaud-Valais-Fribourg

La crise que traverse l'HEMU, la Haute Ecole de Musique Vaud-Valais-Fribourg, n'affecte pas ses étudiants.
C'est la conviction de Jacques Cordonier, chef du service valaisan de la culture et membre du conseil de fondation de l'institution. "Si vous demandez aux étudiants de l'HEMU, site de Sion, ce qu'ils pensent de cette crise, peut-être que vous la leur apprendrez", nous a-t-il déclaré.
Jeudi passé, suite à un audit, les trois cantons ont annoncé que le directeur général de l'HEMU, Hervé Klopfenstein, n'exerçait plus aucune responsabilité et était mis au bénéfice d'un "congé académique".
En cause : ses pratiques managériales.
La direction opérationnelle a été provisoirement confiée au conseil des directeurs et directrices, l'HEMU s'appuyant sur quatre sites dont un à Sion. Depuis hier matin, la Fribourgeoise Barbara Vauthey, venue en renfort, en assure le leadership.
Parallèlement, un groupe de travail emmené par l'ancien recteur du l'Université de Lausanne, le Valaisan Dominique Arlettaz, a été chargé de revoir la gouvernance de l'institution. Conseil de fondation qui a enregistré, hier toujours, cinq départs pour la fin avril dont celui du président Nicolas Gillard.
Quelque 500 étudiants de 39 nationalités sont inscrits à l'HEMU. 60 fréquentent le site de Sion, plus particulièrement orienté sur les instruments à corde. La contribution de l'Etat du Valais s'élève globalement à 1.4 millions de francs.


Fabrice Germanier

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23