Retour

07.02.2018 - 14:16

Constitution valaisanne: le PDC et l'UDC contre une réforme totale

Le Valais n’a pas besoin d’une révision totale de sa constitution. C’est l’avis de l’UDC du Valais romand et du PDC. Les deux partis ont exposé devant la presse mercredi leurs raisons de refuser l’initiative « Pour une révision totale de la constitution valaisanne », soumise au peuple le 4 mars.
Pour les démocrates du centre, le principe même d’une réforme de fond en comble de la charte fondamentale du canton est « aventureux ». Car le citoyen sera tenu de voter sur un seul paquet de mesures. « La révision totale a donc moins de légitimité démocratique qu’une révision partielle », a souligné le chef du groupe UDC au Grand Conseil Grégory Logean.
Pour le président du PDC Serge Métrailler, c’est un « leurre de faire croire que la constitution valaisanne est un programme politique ». Il s’agit d’une loi fondamentale, pas d’un café-philo où l’on discute du vivre ensemble, a-t-il martelé.
Par ailleurs, aucun article de la constitution, qui date de 1907, n’empêche aujourd’hui le Valais d’évoluer. Car le texte a été révisé plus d’une vingtaine de fois en une centaine d’années. La direction du PDC plaide donc, à l’inverse de ses conseillers d’Etat ou de son groupe au parlement, pour une révision partielle de la constitution.
Dans tous les cas, c’est le Grand Conseil qui doit se charger de ces travaux, estiment les deux partis. A leurs yeux, élire pour le faire une constituante, ce n’est ni plus ni moins que créer un grand conseil bis. Des représentants de la société civile pourront bien entendu se présenter à l’élection qui sera organisée pour élire les constituants. Mais il sera difficile pour eux de passer l’écueil d’un quorum à 8%, ont rappelé l’UDC et le PDC.
« On peut faire sortir les partis politiques par la porte mais on ne pourra pas empêcher qu’ils reviennent par la fenêtre », a souligné le conseiller national UDC de Savièse Jean-Luc Addor.


SR

Radio Rhône SA   Ch. St-Hubert 5   CP 1230   1951 Sion   Tél. 027 / 327 20 20 Fax. 027 / 327 20 23